plan de relance

A la Une Plan de relance
En attendant de découvrir le plan de relance général pour l'automobile qu'Emmanuel Macron présentera mardi, voilà la synthèse des propositions faites par les principales organisations professionnelles, classées métier par métier (commerce VN/VO, équipementiers, distributeurs-stockistes, réparateurs multimarque, spécialistes/pneumaticiens, experts, carrossiers, contrôleurs techniques, déconstructeurs, détaillants en carburants, loueurs LCD/LLD).
A la Une Sortie de crise
Préoccupé par les premières pistes de relance du gouvernement, qui entend porter d'abord ses efforts sur la filière amont de l'automobile, autrement dit la partie industrielle du secteur, le CNPA veut encourager celui-ci à apporter davantage de soutien, dès le mois de juin, aux entreprises de service, ce qui implique de stimuler fortement la demande des ménages et de désengorger dès que possible les distributeurs VN/VO des stocks faramineux qu'ils ont accumulé dès avant le confinement.
A la Une Coronavirus
Bien que soutenus par l'organisation professionnelle qui les représente, la FIEV, les équipementiers automobiles ont sévèrement souffert de la crise économique engendrée par l'épidémie de Covid-19, tant au niveau de l'approvisionnement et de la production que de la trésorerie. Néanmoins, la solidarité semble de mise entre les acteurs du secteur et ceux-ci attendent beaucoup du plan de relance envisagé par le gouvernement pour préserver les nombreux emplois qu'ils représentent en France.
A la Une Coronavirus
A l'occasion de son point presse hebdomadaire depuis le début des mesures de confinement, le CNPA a évoqué le plan de relance de l'après-confinement, qu'il veut responsable mais qui doit, pour permettre à la filière des services de l'auto de faire face, être assorti de mesures suspensives de normes telles que l'accès aux données techniques, la responsabilité élargie du producteur et les objectifs de la norme CAFE.