Plateformes

Pièces Plateformes
Le 14 août dernier et sans préavis, un huissier venait faire fermer la plateforme Otto'Go de Gennevilliers suite à sa mise en liquidation judiciaire 6 jours plus tôt. Son fondateur, Franck Pelletier, subit ainsi la procédure de Matthieu de Gouberville qui a réussi à faire étendre la liquidation judiciaire d'AutoParts Distribution (ex-Lum Lux) aux autres sociétés détenues par Franck Pelletier. Dont notamment, Otto'Go...
Après avoir fait ses armes pendant près de deux ans sur le marché italien, la start-up Parts Advisor, dont l’actionnariat est composé de la seule Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, lance sa place de marché en France. Avec pour but de faciliter la disponibilité des pièces de rechange pour les réparateurs en les connectant au stock des distributeurs de son secteur.
L'occasion de compter les effectifs de la réparation en France nous est donnée par la dernière mise à jour des fichiers de notre partenaire Salesfactory. Une façon de mieux comprendre comment tout ce petit monde de l'après-vente s'hybride à coup de prestations et/ou de panneaux complémentaires pour mieux servir leurs clients et résister à la décrue volumétrique de l'activité en France...
La plateforme AFP (Automotive Factory Parts) de Gennevilliers (92) vient d'adhérer au groupement Alternative Autoparts fondé par IDLP. Ce distributeur détient PAP, autre plateforme sise au même endroit. L'adhésion de AFP au groupement est une mauvaise nouvelle pour Apprau, qui se cherche une implantation en Ile de France depuis que PAP a quitté son réseau logistique fin 2017...
PAP, la plateforme parisienne du groupe IDLP, vient d'annoncer vouloir quitter Apprau, le réseau indépendant aux 7 sites logistiques en France. Apprau travaille déjà à combler le vide que ce départ va provoquer dans sa couverture logistique et son chiffre d'affaires. Pour IDLP, PAP vient de fait renforcer le maillage qu'il souhaite mettre au service de son jeune groupement Alternative Autoparts...
Fin du suspense pour le groupe Orion aux 5 plateformes régionales à Saint Priest (69), Toulouse (31), Vitrolles (13) et Gennevilliers (92). L'ensemble, créé en 1963 et repris par des cadres de l'entreprise en 2004 (Patrick Jouannin et 3 associés) était en difficulté depuis de long mois. Par décision du tribunal de Lyon, IDLP a pu mettre la main sur les plateformes de Lyon, Toulouse et Marseille en rachetant les sociétés Rial et Espace Dépôt...