rechapé

Selon le Syndicats des professionnels du pneu, le bilan 2016 du pneu rechapé PL est catastrophique. La faute, toujours, à l’importation de pneus “exotiques” à bas prix et le faible cours des matières premières, et notamment du pétrole, qui a seulement remonté depuis la fin de l’année dernière.
En croissance continue depuis trois ans, l’activité de pneus pour véhicules industriels de Vulco ne pâtit pas tant que ça du fort recul des volumes d’enveloppes rechapées. La seule progression des volumes de pneus PL neufs et l’augmentation du nombre d’accords grands comptes signés par le réseau a décidé l’enseigne de lancer un programme dédié à l’activité VI : Fleet Program Vulco, lequel met particulièrement l’accent sur la relation client.
Le marché du pneu poids lourd a souffert d’une situation tout à fait inédite en 2015 : compte tenu de la baisse des cours des matières premières et de la parité euro/yuan plus favorable à la monnaie chinoise, les ventes de pneus rechapés “made in Europe” se sont effondrées au profit d’enveloppes chinoises très bon marché mais bas de gamme. Et souvent loin des normes environnementales exigées par la France...