résultats

A la Une Bis repetita
Trois ans après avoir renoncé au pied de la corbeille, Bain Capital s'apprête à réintroduire Autodis Group (PHE, Autodistribution, Oscaro) en bourse, croit savoir l'agence Reuters. Côté PHE, « no comment ». Mais il est vrai que, malgré la crise, les temps sourient à nouveau à qui veut séduire les investisseurs...
A la Une Digital

Yakarouler : l’heure de vérité

(2 685 vues) - 19 février 2021 / 3 commentaires

C'est le mois de tous les possibles pour Yakarouler, le 3ème acteur français de la vente de pièces en ligne mis en redressement judiciaire depuis début février. L'heure de vérité approche qui révèlera qui attendai(en)t peut-être le meilleur moment pour mettre la main sur ce site aux réels et multiples talents commerciaux et digitaux...
A la Une Digital

Yakarouler : le suspens continue…

(3 156 vues) - 26 janvier 2021 / 2 commentaires

Il faudra encore attendre quelques jours, quelques semaines au plus, pour connaître le destin et le repreneur de Yakarouler, le 3ème pure-player français de la vente de pièces en ligne. Il sort certes de deux années difficiles, mais également d'une période d'investissements qui le rendent, aux dires de ses dirigeants, particulièrement performant et donc, séduisant pour qui veut cocher la case digitale ou renforcer ses positions sur ce canal de vente...
A la Une Distribution
Pour faire taire les rumeurs alarmistes qui courent depuis plusieurs jours sur une restructuration supposée lourde du groupe de distribution clermontois, Flauraud nous a précisé les axes du projet de transformation qu’il vient de soumettre aux instances représentatives de l’entreprise. Si le destin d’une poignée de magasin est au cœur du plan, l’avenir du distributeur comme de son poids sur le marché n’est pas en jeu…
A la Une Carrosserie
Que choisir part du principe logique qu'il existe une corrélation entre baisse du nombre d'accidents et résultat des assureurs. L'association estime l'économie à 2,2 milliards d'euros pour une baisse moyenne du nombre de sinistres de -14  en 9 mois. Elle demande un remboursement aux assurés, d'autant qu'elle prédit une nouvelle baisse de -30 % pour ce novembre de reconfinement...
A la Une Digital
Oscaro affichait en 2019 un déficit de presque 18 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 258,45 millions d'euros. Des chiffres qui semblent encore inquiétants, mais que Jan Löning, DG du pure player, met en perspective des efforts de retournement et de redressement qu'il estime concluants, en soulignant une rentabilité opérationnelle restaurée et encore en progression à septembre 2020...
A la Une Conjoncture
Encore une fois, le bilan trimestriel des défaillances d'entreprises tiré par Altares montre les meilleurs résultats de décrue depuis... 30 ans. Mais une fois encore, Altares douche toute naïve interprétation. Les aides de l’État ont repoussé lesdites défaillances à la fin de l'année, début 2021 plus probablement. Reste que parmi tous les secteurs, l'entretien-réparation bénéficie d'une réelle activité soutenue depuis la fin du confinement. Mais avec le couvre-feu, pour combien de temps encore ?
A la Une Résultats
Les résultats semestriels de PHE (Autodistribution) ne sont certes pas triomphaux, mais au moins s'avèrent-ils raisonnablement impactés par le Covid. Alors que 8 des 26 semaines du 1er semestre ont abimé 30% de la période, le groupe de distribution affiche un recul d'activité de seulement 8,5%. La «résilience» effective de l'après-vente et sa dynamique d'entreprise restée opérationnelle durant le confinement lui permettent de rester «confiant dans ses perspectives économiques de fin d’année».
A la Une Défaillances d'entreprises au 2ème trimestre
Il y a rarement eu aussi peu de défaillances d'entreprises qu'au deuxième trimestre 2020, alors même que le confinement ravageait l'activité économique comme jamais depuis la seconde guerre mondiale. Les mesures gouvernementales ont donc pleinement rempli leur rôle, mettant les entreprises en réanimation, dans le commerce et la réparation automobiles comme ailleurs. Mais combien d'entre elles sortiront convalescentes ou guéries de leur mise sous respirateur économique ?