Richard Bogatzky

Tellement performant pour l’organisation des tâches au sein de l’atelier de carrosserie depuis sa création, le progiciel de 3DSoft, Kairos LS, avait failli se mettre à dos les responsables d’atelier, presque trop mis sur la touche par l’efficacité du produit pour distribuer les tâches aux différents compagnons. Le deuxième version, lancée en juillet dernier, remet donc les intéressés au centre du jeu et des responsabilités.
Avec toujours un temps d’avance, 3DSoft, développeur du logiciel d’organisation d’atelier MecaPlanning, a conçu pour son produit-phare un outil tout simple permettant d’améliorer instantanément la relation client téléphonique des concessionnaires en après-vente. Un “widget” permettant de donner au call-center du garage la maîtrise de l’ensemble des informations du dossier du client qui appelle : le téléopérateur peut donc, sans avoir à se mettre en relation avec le réceptionnaire, proposer au client un nouveau rendez-vous ou une prestation supplémentaire, laissant ainsi le réceptionnaire faire son boulot tranquille avec ses clients physiques… et réussir des ventes additionnelles.
Equip Auto est toujours l’occasion pour l'éditeur de progiciels 3DSoft de présenter ses nouveautés. Ses deux progiciels-phares, MecaPlanning (ateliers de mécanique), et Kairos LS (ateliers de carrosserie), ont droit cette année à d’astucieuses innovations en relation client, en ventes additionnelles et en gestion en temps réel du planning des compagnons.
Très présent dans les ateliers des réseaux constructeurs, MecaPlanning est désormais interfacé avec CAR*Base, DMS leader chez Volkswagen Group France, et vient de s’interfacer avec trois autres DMS du genre. Aujourd’hui, le garagiste a toutes les raisons de réclamer une offre complète, selon Richard Bogatzky, patron de 3DSoft et père de MecaPlanning.
L’actualité carrosserie n’a pas manqué sur cet Equip Auto, et le buzz né autour du logiciel Kairos-LS, de la société 3DSoft, n’a fait qu’ajouter à cette effervescence. Et si l’outil ne fait pas (encore ?) l’unanimité dans le milieu, autant dire qu’il suscite l’intérêt de certains réseaux, qui pourraient bien, avec leur maîtrise du management d’équipe, tirer la véritable force de ce véritable « outil de pilotage »…