Rodez

Menacée par le recul du marché du diesel, l’usine Bosch de Rodez, spécialisée notamment dans la production d’injecteurs, ne supprimera pas autant d’emplois que prévu. En effet, un accord de transition pour préserver les emplois vient d’être signé entre les syndicats et la direction, afin d’éviter les licenciements et de laisser l’opportunité à l’équipementier et aux partenaires sociaux le soin de définir un projet industriel pour le site d’ici 2021.

Victime collatérale du Dieselgate et de la chute du marché des véhicules diesel, l’usine Bosch de Rodez, dans l’Aveyron (12), spécialisée dans ce type de motorisations, pourrait voir son avenir conforté si l’ingénieux système de réduction drastique des NOx présenté par Bosch venait à remettre en question les politiques publiques en matière de diesel. Si, et seulement si…