Saga voiture communicante

La voiture connectée est au coeur des ambitions de PSA. Parce que les données liées à l'après-vente doivent pouvoir permettre au constructeur de conquérir ou de fidéliser les clients automobilistes. Mais aussi parce que toutes les autres données émises ou reçues par ces véhicules connectés constituent un gigantesque potentiel de profits que le constructeur souhaite s'approprier : Carlos Tavarès en espère 300 millions de chiffre d'affaires (au moins) à horizon 2021...
Au nom des automobilistes, l'Automobile Club (ACA) et la FIA (Fédération Internationale de l'Automobile)  viennent d'interpeller le parlement européen sur le contrôle des données issues de la prochaine voiture communicante. Et en passant, ils posent la question du libre entretien desdits véhicules connectés dans l'atelier de son choix. Bonne surprise en l'occurrence : les consommateurs sont les premiers à demander ce libre choix de l'atelier connecté. Et à 94%. Mais il voudront aussi que l'atelier choisi soit connecté...
Le 62ème colloque de Bosch pour la presse auto a été l'occasion de faire le tour de ses innovations. Parmi elles, celles liées à la voiture communicante. Elle arrive, avec tout ce que nous avons déjà détaillé dans nos deux précédents articles. Elle va bel et bien révolutionner l'usage et l'entretien-réparation : cette fois c'est le tout-puissant Bosch qui le dit et y travaille. Un rêve de confort et de sécurité ou un cauchemar pour l'entretien-réparation ?
«Tous n'en mourraient pas, mais tous étaient frappés». A l'instar de la fable, la naissante voiture communicante annonce le même danger dans la réparation automobile. Tous les acteurs ne périront pas, mais tous seront atteints par l'épidémie digitale qui s'annonce. Le diagnostic va être révolutionné. Et la notion même de réparateur agréé pourrait devenir obsolète (suite de notre article «La voiture communicante annonce une guerre totale de l'après-vente»)...
Derrière sa rassurante volonté de sauver des vies, le eCall annonce surtout la plus formidable bataille après-vente de toute l'histoire auto. Car le eCall initie l’avènement à grande échelle de la voiture communicante et avec elle, de l’exploitation des milliards de milliards de données ainsi transmises à chaque instant. Ces données auront une fantastique valeur qui n'échappe à personne. Et un monstrueux impact sur l’entretien-réparation…