Sécuritest

A la Une Coronavirus
Devant le faible nombre de véhicules à examiner depuis le début du confinement et, dans le même temps, l'absence de décision de l'Etat quant à la fermeture de leurs centres, les principaux réseaux de contrôle technique ont écrit un courrier commun au ministère de la Santé pour réclamer la suspension des agréments centre et contrôleur pendant toute la durée du confinement ainsi que le report de 40 jours des échéances de contrôle et de contre-visite.
Le groupe SGS France, au travers de ses enseignes Sécuritest, Auto Sécurité et Vérif'Autos, qui vient d’adhérer au Club Génération Responsable, s’est aussi vu attribuer le label “Enseigne responsable”. L’occasion d’afficher l’opération “Ensemble pour le climat” dans ses centres, du 1er au 15 juin 2019.
Pour sa toute première édition, le 30 mars dernier, le Symposium organisé par l’Alliance nationale des experts en automobile (ANEA) a souhaité évoquer un thème majeur de l’entretien-réparation des années à venir : l’Eco Entretien. En invitant les responsables de l’Association Eco Entretien (AEE) ainsi que ses membres, fournisseurs de matériel, équipementiers et réseau de distribution et de réparation auto à débattre de la question de la maîtrise de la prestation et, surtout, de sa commercialisation intelligente auprès du grand public…
Comme l’ensemble des acteurs de la filière du contrôle technique, le groupe SGS et ses deux réseaux, Auto Sécurité et Sécuritest, sont certains que les nouvelles règles 2018 du contrôle vont augmenter la durée de la visite, entraîner davantage de contre-visites, et surtout alourdir le travail d’un nombre déjà limité de contrôleurs… Raison pour laquelle SGS croit dans la nécessité de former davantage de professionnels, et de s’appuyer sur le rôle prescripteur des réparateurs.