SGS

Actualités Réseaux Contrôle technique
Le groupe SGS, spécialisé dans le contrôle technique et maison-mère d'Auto Sécurité, Sécuritest et Vérif'Autos, vient d'annoncer l'acquisition d'un groupe régional exerçant dans le même secteur, CTA Gallet, qui compte 17 centres et 26 collaborateurs répartis dans la région Centre-Val-de-Loire.
Actualités Réseaux Déconfinement
Alors que le gouvernement avait fixé au 23 juin la date limite pour effectuer contrôles techniques et contre-visites des véhicules légers, celui-ci a accepté de revoir sa copie et d'accorder un délai supplémentaire, variable selon chaque véhicule, aux automobilistes concernés, au grand soulagement des enseignes du groupe SGS, qui s'inquiétaient de l'engorgement auquel commençaient à faire face leurs centres.
A la Une Déconfinement
Plus corrélé à la levée de l'état d'urgence sanitaire, le report des délais de contrôle technique et de contre-visites des véhicules légers, porté à trois mois le 12 mars dernier, va s'achever le 23 juin prochain, selon une ordonnance publiée au Journal officiel ce 13 mai. Un sursis bien trop proche pour les principales enseignes de contrôle technique, dont celles du groupe SGS (Auto Sécurité et Sécuritest), qui estiment que jusqu'à 3 millions d'automobilistes pourraient se retrouver hors-la-loi dans le cas où cette échéance serait maintenue...
Actualités Réseaux Contrôle technique
Suite à la décision d'Elisabeth Borne, Ministre de la Transition énergétique et solidaire, de proroger de 3 mois l'échéance des contrôles techniques et contre-visites des VL, et de 15 jours pour les PL, le groupe SGS, maison-mère des réseaux Auto Sécurité, Securitest et Verif'Autos, réclame désormais une uniformisation des critères de recevabilité des demandes de chômage partiel pour les centres concernés.
A la Une Coronavirus
Devant le faible nombre de véhicules à examiner depuis le début du confinement et, dans le même temps, l'absence de décision de l'Etat quant à la fermeture de leurs centres, les principaux réseaux de contrôle technique ont écrit un courrier commun au ministère de la Santé pour réclamer la suspension des agréments centre et contrôleur pendant toute la durée du confinement ainsi que le report de 40 jours des échéances de contrôle et de contre-visite.