Speedy

La branche des concessionnaires VP du CNPA a assigné hier Speedy en référé pour publicité "trompeuse et dénigrante"… Elle a été déboutée de sa demande de faire cesser la diffusion du spot publicitaire, l’Enseigne de réparation rapide ayant au préalable pris la précaution de la faire cesser d’elle-même. Reste que les arguments sont toujours recevables, et que le CNPA ne s’interdit pas de donner une suite à cette affaire…
2009 et 2010 avaient vu les réseaux indépendants et constructeurs s’entretuer à coups de pubs caricaturales. Après une accalmie en 2011, Speedy siffle la fin de la trêve en renouant avec le thème du «concessionnaire trop cher». Un symptôme du retour de la crise dans les ateliers ?
Speedy, propriété du fonds japonais Itochu depuis juillet, est en vente. Et cela doit se faire rapidement : le japonais a en effet la volonté de boucler ce dossier avant la fin de l’année. Selon Le Figaro du 19 septembre, trois repreneurs sont sur les rangs. Ils ont déposé leurs offres le 21 septembre...
Il fallait s’y attendre: après les pubs de Feu Vert et de Midas, c’est au tour de Renault et Citroën de déployer des spots TV et radio attaquant leurs concurrents indépendants. L'escalade de cette guerre des réseaux n'est pas du goût de la rechange et la réparation indépendantes, qui se donnent le temps d'évaluer juridiquement ces publicités "dénigrantes". Mais les deux constructeurs n'ont-ils pas également pris le risque de vexer leurs réseaux Motrio et Eurorepar?