transition énergétique

Parce que le post-équipement de motorisations électriques sur les véhicules thermiques est interdit en France et autorisé de manière restreinte dans le reste de l’Union Européenne, les sociétés françaises pionnières en la matière viennent de monter une association Loi 1901, AIRe, afin d’effectuer des actions de lobbying pour faire connaître cette solution d’électromobilité et convaincre les pouvoirs publics de revoir leur position sur le sujet.

Il aura fallu attendre sa 14e version pour qu’il paraisse enfin ! L’arrêté d’application de l’article L224-67 du Code de la consommation, relatif à la possibilité d’user de pièces issues de l’économie circulaires (PIEC) pour la remise en état d’un véhicule, entrera en vigueur le 1er avril 2019. Il s’avère moins contraignant pour les réparateurs qu’en ses versions initiales, mais n’est toutefois pas totalement satisfaisant pour toutes les organisations professionnelles du secteur…

A l’occasion du tout premier Symposium ANEA, organisé le 30 mars dernier à Paris, Cathy Bieth, cheffe du département animation du contrôle technique déconcentré au Ministère de l’écologie a mis quelques points sur beaucoup de i, à propos des différentes phases du renforcement du contrôle technique, dont la première entre en vigueur le 20 mai prochain.

Dans le cadre de l’émission “Enquête Exclusive”, M6 a diffusé le 10 décembre dernier un document intitulé “Epaves et pièces détachées : enquête sur les trafics de voitures”. L’occasion pour la chaîne de faire un point sur certaines affaires de VGE revendus comme VO en cours de jugement, et de tester aussi sur le terrain si le décret “pièces d’économie circulaire” est suivi par les réparateurs, bien que son arrêté d’application ne soit toujours pas paru…

Le marché des pièces issues de l’économie circulaire s’annonce plein de promesses pour les fournisseurs de pièces de réemploi (PRE) comme de pièces d’échange standard. Lizarte, spécialiste espagnol du remanufacturing de colonnes et crémaillères de direction, d’injecteurs, de pompes d’injection et de compresseurs de clim, se positionne donc clairement. Et son président espère des réparateurs français qu’ils sauront proposer à bon escient à leurs clients l’offre d’échange standard présente sur le marché.

Passer d’un aspect punitif à un aspect peu contraignant sur le plan réglementaire : tel devrait être le destin de l’article de la Loi relative à la Transition énergétique obligeant les réparateurs à proposer, dès le 1er janvier 2017, des pièces de réemploi pour réparer les VP et les VUL hors garantie. Le texte, pour entrer effectivement en vigueur, attend désormais son arrêté d’application, en cours de rédaction mais qui pourrait bien n’être publié que dans les tous derniers jours de l’année 2016…

Alliance Automotive Group n’a pas seulement racheté à François Logeay son centre VHU de Niort,Genève Occasion. Le groupement se lance ainsi dans l’activité recyclage afin de fournir à réseaux de distribution Groupauto, Partner’s, Precisium et Gefa en pièces de réemploi (PRE) et, par ailleurs, maîtriser encore davantage l’approvisionnement de pièces destinées à ses lignes d’échange-réparation. Ainsi naît le réseau Préférence Recyclage et la marque Labeloccasion, sous laquelle seront distribuées lesdites PRE chez l’ensemble des grossistes du groupement.

Après la parution du décret relatif au contrôle des émissions polluantes, les réseaux de contrôle technique s’apprêtent à participer à la phase expérimentale de tests des méthodes de contrôle et des valeurs de référence. Groupe leader du secteur, Dekra a donné quelques précisions sur la façon dont seront conduits ces tests et comment ceux-ci permettront de construire le protocole de contrôle qui sera finalement retenu par l’UTAC/OTC.

1 2 3