tribunal correctionnel

Carrosserie Justice
Depuis le 2 septembre dernier et jusqu’au 9 septembre, le Tribunal correctionnel d’Evry est le théâtre du procès attendu depuis quelques années maintenant : celui de la deuxième grosse affaire d’épaves roulantes, ces véhicules gravement endommagés (VGE) revendus sur le marché de l’occasion par des garagistes escrocs avec la complicité d’experts véreux. 26 réparateurs et un seul expert comparaissent…
Interdit d’exercer depuis plusieurs années, un garagiste de Pont-Saint-Pierre, dans l’Eure, et son fils mécanicien ont été condamnés à douze mois de prison fermes, le 26 septembre dernier, par le Tribunal correctionnel d’Evreux pour avoir continué à attirer dans leurs filets, via leboncoin.fr, des propriétaires de voitures allemandes desquels ils encaissaient des acomptes sans toujours procéder aux réparations… ou alors a minima.