Uni-Select

Pièces Mondialisation
C'est une quasi-certitude pour beaucoup d'observateurs avisés : d'une façon ou d'une autre, un 4ème acteur nord-américain majeur s'intéresse activement au marché planétaire de la pièce et des services. Après les Américains LKQ et GPC, puis le Canadien Uni-Select, qui peut être ce nouveau concentrateur potentiel de la distribution automobile mondiale ?
Uni-Select, le distributeur canadien qui rachetait en 2017 son homologue britannique Parts Alliance, est en difficulté. Et l'on reparle de son possible rachat par le puissant -et méconnu en Europe- distributeur américain O'Reilly Automotive. Après LKQ et GPC, un troisième géant américain pesant presque 10 milliards de dollars va-t-il débarquer ainsi en Europe ?
Vous avez aimé les concentrations successives ou concomitantes des acteurs nationaux, puis européens de la distribution de pièces ? Vous allez adorer celles qui restent immanquablement à venir. Car ces géants en formation ne sont encore que des nains par rapport à la taille des marchés auxquels ils s'attaquent. Et surtout par rapport à leurs concurrents constructeurs... et à leurs partenaires équipementiers.