Véhicules communicants

En matière d’accès aux données émises par les véhicules communicants, grand enjeu de l’avenir de l’entretien-réparation, la Commission européenne vient de remettre en partie la balle au centre. Elle confirme certes le principe dit du “véhicule étendu” (données émises vers des ordinateurs distants, où elles sont stockées et traitées). Mais elle souligne que l’architecture prônée par les constructeurs est insuffisamment “ouverte” et que la réglementation qu’elle envisage sur le sujet s’assurera que la pleine concurrence sera respectée…