VO

Depuis le 2 septembre dernier et jusqu’au 9 septembre, le Tribunal correctionnel d’Evry est le théâtre du procès attendu depuis quelques années maintenant : celui de la deuxième grosse affaire d’épaves roulantes, ces véhicules gravement endommagés (VGE) revendus sur le marché de l’occasion par des garagistes escrocs avec la complicité d’experts véreux. 26 réparateurs et un seul expert comparaissent…

A la veille du début du procès de réparateurs et d’un expert suspectés d’avoir remis sur le marché du VO des véhicules gravement endommagés (VGE), TF1 a diffusé, le 1er septembre dernier, un numéro de Grands Reportages dédié aux failles, légales ou non, de la filière VE et suivi des enquêteurs de la Gendarmerie Nationale dans leurs efforts pour démasquer les coupables de ce type d’arnaques éminemment dangereuses pour la sécurité des usagers de la route.

Le fabricant français de cabines de peinture Omia s’est associé à la start-up refitNGIN pour prendre pied sur le marché très porteur du reconditionnement des VO. Objectif : industrialiser les process au maximum afin de garantir une rentabilité optimale. Et profiter du savoir-faire de refitNGiN afin de passer de spécialiste du ‘prêt à porter haut de gamme’ des cabines de peinture en alternative crédible aux ténors de la ‘haute couture’ des solutions de réparation-collision…

Présent sur l’édition 2018 du Mondial de l’Auto, à Paris, et placé dans le pavillon dédié au Mondial de la Mobilité, Yakarouler.com a affiché au grand jour son ambition de devenir LE portail de l’automobiliste, en dévoilant son nouvel espace dédié aux petites annonces VO, avec une face publique et un espace pro personnalisable. Derrière ce projet, l’entreprise affiche son désir de maîtriser le parcours client de l’achat du véhicule à son entretien par les ateliers partenaires et franchisés, en passant par la vente de pièces et d’accessoires, bien entendu.

Face à l’ampleur de la fraude aux compteurs kilométriques des véhicules d’occasion, dont 50% de ceux importés d’un pays à l’autre de l’Union européenne seraient trafiqués, le parlement européen débat depuis le 30 mai sur une proposition de résolution impliquant notamment de faire reconnaître la manipulation des compteurs comme crime, alors que celle-ci n’est considérée comme criminelle que dans 5 des Etats membres de l’UE !

1 2 3 7