Yves Riou

Éviter qu’à court terme, près de 50% des réparateurs indépendants ne soient disqualifiés pour cause de calculateurs à maintenir, c’était l’objectif du CNPA. Il vient d’annoncer l’avoir atteint pour 85% du parc roulant. Et il maintient son effort pour en couvrir 100%, pour les calculateurs passés et surtout à venir. Le tout, assorti d’un module de formation dédié que les organismes de formation sont prêts à déployer…

Le CNPA, qui a souhaité mettre l’année 2019 sous le signe de l’artisanat, lance une campagne nationale sur le thème de l’entretien éco-responsable. Objectif : apporter auprès des agents et des réparateurs indépendants un argumentaire pour sensibiliser leurs clients automobilistes aux bienfaits d’un entretien régulier de leur véhicule. Et replacer ainsi les pros au centre d’une politique de gestion des parcs où l’après-vente est trop souvent oubliée…

A la suite d’une intense campagne d’influence des défenseurs de l’après-vente indépendante réunis au sein du CECRA (dont le CNPA) au Parlement européen, la commission des Transports et du Tourisme (TRAN) vient d’adopter un rapport visant à garantir un libre accès aux données des véhicules à l’ensemble des acteurs de la réparation auto, dans le respect des données personnelles de tous. Une première étape avant un vote en séance plénière du Parlement, qui devrait obliger la Commission Européenne à légiférer sur le sujet d’ici la fin de l’année 2018.

Passer d’un aspect punitif à un aspect peu contraignant sur le plan réglementaire : tel devrait être le destin de l’article de la Loi relative à la Transition énergétique obligeant les réparateurs à proposer, dès le 1er janvier 2017, des pièces de réemploi pour réparer les VP et les VUL hors garantie. Le texte, pour entrer effectivement en vigueur, attend désormais son arrêté d’application, en cours de rédaction mais qui pourrait bien n’être publié que dans les tous derniers jours de l’année 2016…

Censé entrer en vigueur en janvier 2016, l’article 77 de la Loi relative à la Transition énergétique ne pourra pourtant être appliqué tout de suite dans son ensemble. En effet, le point VII du texte, qui exige des réparateurs de permettre à leurs clients d’opter pour des “pièces issues de l’économie circulaire”, devait être sanctionné par un décret du Conseil d’État devant fixer les catégories de pièces concernées. Mais les parties sollicitées pour établir la définition de ces pièces n’en sont seulement… qu’au début de leurs discussions ! Pas si simples…

Plateformes et réparateurs « 4532Z », interminable fin du monopole des pièces captives, déploiement de “l’arrêté Garantie”, combats pour l’accès plein et entier à l’info technique, création du nouveau syndicat des indépendants, concurrence de la “pièce internet”, qualité de l’air… La Feda a encore un programme chargé pour 2015…

De plus en plus d’entreprises de réparation adopteraient le code APE 4532Z au lieu des classiques 4520A ou B. Le nombre d’adeptes a effectivement progressé de 14% entre 2010 et 2012, plus de deux fois plus vite que les autres et que pendant les années 2007 à 2009. Pourquoi ? Peut-être parce qu’ainsi identifiés, ils peuvent s’approvisionner… auprès des plateformes à de meilleures conditions d’achat de pièces. Des MRA ont certes franchi le pas. Les auto-entrepreneurs aussi. Et d’autres ?