ZF

les grands équipementiers automobile vont bien. Très bien même. Après une année 2013 en progrès, l’année 2014 s’est terminée en fanfare financière. Ils vont si bien qu’il faut se rendre à l'évidence : ce sont eux qui tirent maintenant l’innovation. Ce sont eux qui attirent l’intérêt des investisseurs. Et ce sont eux qui sont devenus les “gardes du corps” de toute l'industrie automobile. Finiront-ils par en oublier la rechange qui les a pourtant bien aidés à devenir Rois ?
Si l’équipementier américain TRW était au centre de nombreuses discussions sur le salon suite à son rachat par l’allemand ZF, il a notamment présenté une nouvelle génération de plaquettes de frein ainsi que sa plateforme technique TechCorner…
C’est une évidence constatée sur Automechanika 2014 : les grandes concentrations s’accélèrent chez les équipementiers. Ce jeu de "Mautopoly", un temps dicté par une nécessaire survie, se fait maintenant à coup de milliards de dollars indécents. Et si la première monte inspire et aspire de gros chèques, c’est parce qu’elle gagne plus d'argent qu'elle ne le laisse croire et en promet encore plus qu’on ne le pensait.