Actualités VI/VUL Connectivité

Scania mise sur la maintenance flexible

Après une année très dynamique pour sa division Services, le constructeur de VI Scania mise cette année sur la connectivité de son parc en constante augmentation pour réduire les délais d’immobilisation et augmenter la qualité de service de ses ateliers…

Si les ventes de VI neufs ont particulièrement été impactées en 2020, chez Scania comme chez ses concurrents, la division Services du constructeur au Griffon peut s’enorgueillir d’afficher une insolente santé. Avec un CA en hausse de 2,8% par rapport à l’exercice précédent (+3,5% du CA main d’œuvre et +2,2% pour le CA négoce de pièces), l’après-vente s’est montré dynamique, enregistrant même le meilleur mois de juin de l’histoire de la filiale française…

Stéphane Boidin, directeur Services de Scania France, l’explique de plusieurs façons : «Ces bons résultats, nous les devons en partie à un ‘effet ‘parc’ (NdlR : un parc à 10 ans qui a gonflé de 41% depuis 2015) qui, associé à un fort taux de pénétration de nos contrats de maintenance -55% des ventes VN en 2020 et aujourd’hui 42% du parc à 10 ans sous contrat de maintenance-, génère mécaniquement du flux pour nos ateliers.» A cela s’ajoute un facteur plus conjoncturel : «Parce que les camions ont moins roulé, les transporteurs en ont sûrement profité pour faire l’entretien et la réparation de leur flotte…»

En parallèle le réseau a initié toute une série d’actions pour maintenir l’activité dans les ateliers, avec un focus sur la réception active des véhicules, le lancement simultané d’une quinzaine d’offres promotionnelles initialement étalées sur l’année, ou encore le renforcement des campagnes techniques.

Entretien à la carte

Scania France compte jouer un coup double avec “l’effet parc” mentionné par Stéphane Boidin : sur les plus de 43 600 camions, car et bus composant le parc à 10 ans de Scania en France, 8 véhicules sur dix sont aujourd’hui connectés. Et le réseau met à profit cette technologie pour mieux mettre en avant son programme de maintenance flexible. A travers lui, le constructeur souhaite proposer un plan d’entretien entièrement personnalisé à ses clients, non plus basé sur les traditionnels pas d’entretien théoriques, prévus selon une utilisation du véhicule ou un secteur d’activité donnés. Avec les remontées d’informations permises par la télématique (usure et déséquilibre des freins, usure de l’embrayage, codes défaut actifs, date de visite pour le chronotachygraphe…), le centre Scania connait l’utilisation réelle du véhicule. Et planifier ainsi les besoins en entretien de son client pour anticiper les pannes voire, regrouper plusieurs interventions afin de réduire encore le temps d’immobilisation du véhicule.

Scania France propose quatre programmes – X, S, M ou L – de maintenance flexible, au travers de trente modules d’entretien regroupant une centaine d’opérations. Le potentiel de progression est énorme en France : lorsque la moyenne européenne de véhicules connectés Scania sous contrat de maintenance flexible atteint 60%, la proportion n’est que de 9% dans l’Hexagone…

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

Avatar