Actualités VI/VUL Pneumatique

Goodyear Fuelmax Endurance : la polyvalence, sans compromis

Avec la nouvelle enveloppe Fuelmax Endurance, le manufacturier américain résout la quadrature du cercle, en proposant un pneu à basse résistance au roulement et affichant longévité et performances de traction, à même de l’utiliser sur les réseaux autoroutiers secondaires…

Pour répondre aux problématiques des constructeurs comme des flottes de transporteurs en quête d’une réduction de leur empreinte carbone, le manufacturier Goodyear s’est employé à concevoir un pneu axé sur la polyvalence. « Les pneumatiques à faible résistance au roulement étaient jusqu’ici dévolus au transport international, où l’essentiel des trajets s’opère sur les réseaux d’autoroutes, explique Eric Muller, directeur produit et innovation. Or, ce n’est pas le cas de tous nos clients, dont les véhicules sillonnent aussi le réseau secondaire pour le transport inter-régional ». Aussi, le nouveau pneu pour essieux tracteur et directeur Fuelmax Endurance a-t-il pour ambition de conjuguer baisse des émissions de CO2 grâce à sa faible résistance au roulement -pneu classé B- tout en offrant longévité et traction pour assurer en toute sécurité les trajets sur les routes secondaires.

Ce classement B en matière d’efficacité énergétique (et ce, pour toutes les dimensions proposées par le manufacturier), permet d’abaisser de 2 % les émissions de CO2 par rapport à un pneumatique de même dimension classé C en efficacité énergétique. « Une [telle] réduction des émissions se traduit par une économie d’environ 1 tonne d’émissions de CO2 et de 400 litres de carburant par camion et par an », souligne Maciej Szymanski, directeur marketing de l’activité industrielle Europe de Goodyear.

Technologies éprouvées et innovations

Pour concilier les trois objectifs a priori inconciliables que sont le kilométrage, la traction et la polyvalence, la gamme Fuelmax Endurance intègre des technologies Goodyear éprouvées comme les nervures IntelliMax sur la bande de roulement des pneus directeurs. A cela s’ajoutent des innovations spécifiques comme une inédite technologie de vulcanisation pour les pneus moteur, associée à de nouveaux mélanges de gomme (pour la bande de roulement et, pour certains pneus directeur, pour les flancs).

Par ailleurs, la profondeur des nervures a été augmentée sur certaines dimensions pour optimiser la quantité de gomme à user ainsi que le grip sur toute la durée de vie du véhicule.

A noter enfin : outre le marquage 3PMSF (performances en milieu hivernal), la nouvelle gamme de pneus PL de Goodyear comprend également des puces RFID pour une gestion connectée des pneus de la flotte du client transporteur.

 

Enquête Goodyear : comment concilier environnement et rentabilité

Pour lancer sa nouvelle gamme de pneumatiques PL, Goodyear a écouté ses clients. Constructeurs comme transporteurs. Les premiers sont soumis à un calendrier infernal en matière de réduction des émissions polluantes de leurs camions (-15 % d’ici 2025 et -55 % d’ici 2030 par rapport à 1990, en vue d’un objectif neutre en CO2 à l’horizon 2050) tandis que les seconds œuvrent eux aussi à abaisser leur impact sur le climat dans le cadre de stratégies RSE plus ou moins imposées par leurs propres clients.

Le manufacturier a en effet mené une vaste enquête européenne auprès de quelque 1 000 flottes de 30 pays sur les diverses actions menées pour réduire leur empreinte carbone. Et s’il ressort que le développement durable est aujourd’hui une préoccupation majeure pour 75 % d’entre eux (et pour 90 % des flottes de plus de 500 véhicules), 60 % déclarent cependant que les mesures à mettre en œuvre s’avèrent complexes et coûteuses. Pour y parvenir, ils identifient plusieurs leviers. En premier lieu, le renouvèlement de leur parc ; mais le pneumatique intervient juste après. « Ce dernier concourt à un transport plus durable dans la mesure où il participe à hauteur de 30 % aux émissions de CO2 du véhicule », justifie Grégory Briche, directeur commercial France de Goodyear pour l’activité PL.

Le « régional » en hausse

La tendance du marché du pneu colle aux évolutions de choix des transporteurs. Or, ces derniers empruntent les réseaux secondaires de plus en plus. C’est ce que met en évidence l’analyse des ventes de pneus sur les dernières années. Entre 2012 et 2019, le manufacturier enregistre une baisse de 22 % des pneus dits « longue distance », lorsque, dans le même temps, celle des pneus dits « régionaux » a crû de 44 %. Et la tendance se poursuit au cumul sur août 2021 par rapport à août 2019 : les pneus longue distance reculent encore de 27,5 points tandis que les pneus régionaux ne fléchissent que de 0,8 %.

C’est donc pour répondre aux besoins grandissants des transporteurs en matière de polyvalence que le manufacturier a lancé sa nouvelle gamme de pneus Fuelmax Endurance, à même de répondre tout autant aux besoins des transporteurs empruntant tout autant les réseaux autoroutiers que régionaux.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur