Actualités VI/VUL Connectivité

Solutrans 2019 – Renault Trucks lance Predict pour la maintenance préventive

Premier constructeur poids lourds en France en termes de parts de marché, Renault Trucks a décidé de lancer sur Solutrans 2019 son service de maintenance préventive connecté, dénommé Predict. Ceci afin d’atteindre un niveau de disponibilité de ses véhicules optimal, estimé à 98%.

Christophe Martin, directeur général de Renault Trucks France, et Laurent Javey, directeur après-vente France de Renault Trucks, ont dévoilé l'offre Predict sur Solutrans 2019.

Christophe Martin, directeur général de Renault Trucks France, et Laurent Javey, directeur après-vente France de Renault Trucks, ont dévoilé l’offre Predict sur Solutrans 2019.

Renault Trucks a beau maintenir sa position de leader du marché poids lourds en France, avec 28% de parts de marché, il lui faut néanmoins continuer d’innover, en particulier sur le plan des services, pour continuer de figurer en tête des ventes. Aussi, c’est en mettant l’accent sur le succès de ses clients que le constructeur s’est présenté sur l’édition 2019 du salon Solutrans, qui s’est tenu du 19 au 23 novembre derniers à Eurexpo Lyon. Un succès qui, selon son directeur général, Christophe Martin, s’appuie notamment sur la disponibilité des matériels, en l’occurrence ses véhicules, et la maîtrise des coûts d’exploitation.

Predict initié par Renault Trucks il y a deux ans

«Nous visons un taux de disponibilité de nos camions de 98% et nous avons déjà des atouts pour l’atteindre, avec un réseau d’une densité unique en France, fort de plus de 300 points de service, estime le dirigeant. Avec notre nouvelle offre de maintenance prédictive baptisée Predict, nous espérons grappiller les points qui nous manquent encore pour atteindre ce niveau de performance.» En effet, en matière d’après-vente, c’était bien LA grosse annonce du constructeur au Losange sur Solutrans. Un service de maintenance connecté qui, selon Renault Trucks, réunit le meilleur de l’humain et de la technologie.

Alors que les camions contemporains sont parmi les véhicules les plus connectés et communicants qui soient, Renault Trucks, convaincu que plus de technologie appelle plus de relation de proximité et de conseils, a décidé voilà deux ans de lancer le projet Predict. «Nous l’avons fait avec 30 de nos principaux clients, qui ont participé au développement de la solution, laquelle a permis d’éviter 80 pannes au cours de la phase de test, qui a eu lieu dans des conditions d’exploitation réelles», affirme Laurent Javey, directeur après-vente France de Renault Trucks.

L’offre Predict, désormais officiellement lancée, devrait donc intégrer les contrats de maintenance des clients qui choisissent d’utiliser la solution. En France, en l’occurrence, elle est disponible via les contrats Start&Drive Performance et Start&Drive Excellence sur les Renault Trucks T et T High.

Une offre globale de maintenance assise sur 3 piliers

Concrètement, le souscripteur d’un contrat Predict bénéficie d’un plan de maintenance systématique dynamique, premier pilier de l’offre. Ce qui signifie que pour chaque véhicule neuf, le concessionnaire Renault Trucks remet à son client un plan de maintenance spécifique (PMS) adapté à l’usage (kilométrage, consommation du véhicule, heures moteur) ou au contrat de maintenance souscrit. Grâce aux informations qui remontent via la connectivité, un contrôle entre l’usage réel et l’usage “déclaré” est régulièrement effectué durant son utilisation.

Le gestionnaire de maintenance, au sein de la cellule locale labellisée la plus proche du client parmi les 35 du réseau Renault Trucks, prépare ensuite un dossier réunissant les opérations de maintenance à réaliser, les campagnes techniques en cours, les niveaux d’usure des composants et l’historique de réparation. Sur la base de ces informations, le réparateur local agréé organise un rendez-vous. Il prend en compte les disponibilités du client, de l’atelier et des pièces. Le PMS est alors actualisé en vue de poursuivre l’optimisation des futures interventions.

La liste de composants d’usure contrôlés va s’élargir

Deuxième pilier de l’offre Predict, le suivi de l’usure est lui aussi automatisé. Le véhicule transmet tous les 3 jours des données concernant l’usure de certains de ses composants, comme les cartouches de dessiccateur, les plaquettes de freins, les disques d’embrayage ou les batteries. Dans les prochains mois, la liste de composants d’usure concernée par cette surveillance à distance va s’élargir «pour en intégrer le plus possible», selon Laurent Javey. Ces données sont utilisées pour construire des graphes d’usure et proposer une projection théorique de “fin de vie” des composants.

Le gestionnaire de maintenance peut ainsi intervenir immédiatement s’il constate un niveau d’usure anormal ou prématuré d’un des composants surveillés. La cellule locale pourra ainsi contacter le client pour lui proposer des conseils et une solution pour prendre en charge l’intervention sur le composant et envisager de la regrouper avec d’autres opérations de maintenance à venir. Le temps d’immobilisation pour le client s’en trouve ainsi réduit.

Prévenir les immobilisations imprévues

Troisième et dernier pilier sur lequel s’appuie Predict, la prévention des immobilisations imprévues repose sur des algorithmes qui analysent en permanence les codes défaut transmis par le véhicule grâce à la connectivité. Lesdits algorithmes permettent d’identifier et d’anticiper une panne immobilisante avant même que les voyants du tableau de bord ne s’activent. Là encore, l’information est alors envoyée à la cellule locale qui a la responsabilité de prévenir le client, d’organiser avec lui, dans les meilleurs délais -si possible en moins de deux heures- l’intervention sur le véhicule en lien avec l’atelier en charge du véhicule.

L’ensemble de l’information client transite par les cellules locales qui sont formées et labellisées sur l’ensemble des processus. Bien sûr, la France n’est pas le seul pays concerné par le déploiement de Predict, puisque quinze pays au total, en Europe, peuvent bénéficier de l’offre. Au total, ce sont quelque 5 000 véhicules connectés Renault Trucks qui sont d’ores et déjà éligibles au programme de maintenance prédictive de la marque française. Autant de camions qui pourront diminuer leur temps d’immobilisation et améliorer la maîtrise des coûts des clients Renault Trucks.

Jean-Claude Bailly, directeur général de Renault Trucks Europe, a confirmé le déploiement de Predict sur une quinzaine de pays européens.

Jean-Claude Bailly, directeur général de Renault Trucks Europe, a confirmé le déploiement de Predict sur une quinzaine de pays européens.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 votes, moyenne : 4,00 sur 5)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction