Actualités VI/VUL Constructeur

Solutrans 2019 – Scania lance la maintenance « flexible »

Avec un parc roulant aujourd’hui significativement connecté, le constructeur Scania lance un nouveau type de maintenance, totalement personnalisé car s’appuyant sur les données du véhicule, et donc fonction de ses conditions d’exploitation réelles. Objectif : fournir le bon entretien au bon moment pour minimiser les délais d’immobilisation…

La maintenance flexible s'appuie sur la communication des 'signes vitaux' du véhicule vers un serveur qui analyse la conformité ou non du plan d'entretien aux conditions d'exploitation réelles du véhicule...

La maintenance flexible s’appuie sur la communication des  »signes vitaux » du véhicule vers un serveur qui analyse la conformité ou non du plan d’entretien aux conditions d’exploitation réelles du véhicule…

Si cette édition 2019 du salon Solutrans a été l’occasion pour Scania de célébrer le 50ème anniversaire de son légendaire moteur V8 avec une édition spéciale dédiée, le constructeur suédois a aussi et surtout fait étalage de toute sa palette de solutions de motorisations alternatives au diesel traditionnel : véhicules gaz, biodiesel, éthanol, carburants xTL (dont le HVO 100), véhicules hybrides… Scania est à l’heure actuelle le seul constructeur à proposer une gamme aussi vaste !

Sur Solutrans, le constructeur de VI suédois Scania a également endossé le costume de premier importateur étranger de camions : avec une part de marché à fin septembre de 15,3%, Scania voit ses ventes progresser tant sur les tracteurs que sur les porteurs par rapport à la même période l’an passé, avec respectivement une part de marché de 16,8% (+2) et 12,1%.

Maintenance  »à la carte »

En matière d’après-vente, Scania garde le cap de sa stratégie première de construction de son parc roulant. Et profite des derniers exercices de très bonne facture en termes de ventes de VN pour -A l’instar de ses petits camarades constructeurs- les possibilités offertes par la connectivité de ses véhicules. «Plus de 25 000 unités ont été mises à la route sur les 4 dernières années, ce qui porte le parc de 10 ans à plus de 40 000 véhicules», explique en préambule Stéphane Boidin, directeur services et réseau de Scania France.

A l’instar de ses petits camarades constructeurs, le Scandinave explore actuellement les possibilités offertes par la connectivité de ses véhicules. En effet, 65% du parc roulant Scania en France est aujourd’hui équipé du boîtier télématique C300 qui, en communiquant à un serveur en Suède diverses données du véhicule (kilométrage, topologie, arrêts/redémarrages, plage d’utilisation moteur, consommation de carburant, huile, boîte de vitesse, etc.), permet d’analyser précisément l’état de santé du véhicule. Et donc de proposer au client une maintenance flexible, basée sur les conditions d’exploitation réelles du véhicule et non plus des pas d’entretien théoriques.

Évaluation hebdomadaire

Les données sont enregistrées de façon hebdomadaire et confrontées au plan de maintenance pour vérifier qu’il est toujours adapté ou non. En amont de l’intervention, l’atelier est notifié du processus de maintenance à engager et peut déclencher une prise de rendez-vous avec son client.

L’exploitation des données du véhicule permet ainsi d’anticiper les interventions, voire de coupler plusieurs prestations qui ne l’auraient pas forcément été dans le cadre de plans de maintenance traditionnels, et ce pour diminuer tout à la fois les risques de panne comme les délais d’immobilisation du véhicule.

A travers la connectivité des véhicules (et qui concerne aujourd’hui plus de 300 000 véhicules dans le monde), Scania entend verrouiller un peu plus encore l’entretien de ses véhicules, dont les dernières générations voient leurs ventes accompagnées de contrat d’entretien ou d’extension de garantie à hauteur de 50%… Et ce d’autant que les boîtiers télématiques embarqués sur les véhicules ne sont pas tous activés par les clients : «notre objectif est de convertir un maximum de clients vers ce nouveau type de maintenance, notamment ceux dont les véhicules sont déjà mis à la route», confirme le directeur services et réseau Scania.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

Jérémie Morvan