Actualités VI/VUL Manufacturier

Solutrans 2019 – Bridgestone ou l’excellence sur le terrain

Qu’il s’agisse de nouveaux pneumatiques PL ou de solutions digitales visant à maîtriser au mieux les dépenses des flottes sur le poste pneu et l’entretien, Bridgestone sait se montrer performant et a tenu à le rappeler sur l’édition 2019 de Solutrans, du 19 au 23 novembre derniers.

Bridgestone a présenté ses nouveaux pneus Duravis R002 et Ecopia H002 sur Solutrans 2019.

Bridgestone a présenté ses nouveaux pneus Duravis R002 et Ecopia H002 sur Solutrans 2019.

L’expertise de Bridgestone sur le marché poids lourd est ancienne. Mais être un acteur majeur du pneumatique dans le monde –le manufacturier est n°1 mondial– et en France, où le groupe se classe deuxième, n’empêche pas de venir au contact des professionnels pour leur rappeler ce qui fait la force de son offre industrielle. C’est ce qu’a fait Bridgestone sur Solutrans 2019, du 15 au 23 novembre derniers, en présentant d’abord une nouvelle génération de pneus haute performance et d’une durabilité inédite.

Le Duravis R002 et l’Ecopia H002 mis en avant

Le salon était, en effet, l’une des premières grosses sorties publiques du Duravis R002 depuis son lancement cet été, même si le pneumatique est déjà disponible à la vente. Destiné aux flottes de transport régional, l’enveloppe peut se targuer d’offrir un rendement kilométrique optimal (-15% en moyenne) aux camions qu’il équipe, de par sa faible résistance au roulement et les économies de carburant qu’il permet de générer.

Disposant d’un niveau d’adhérence supérieur sur route mouillée (il est labellisé A dans sa version pneu directeur 315/80R22.5), le Duravis R002 est aussi labellisé respectivement B, C et B pour les pneus directeur, moteur et remorque en termes de consommation de carburant.

L’Ecopia H002 dédié, lui, aux véhicules de transport longue distance, intègre un concept de structure innovant et un composé de gomme inédit permettant de réduire le coût total de détention, le fameux TCO (“total cost of ownership”), des flottes spécialisées dans ce type d’acheminement. En effet, l’Ecopia H002 a été labellisé A pour la consommation de carburant, que ce soit pour les pneus directeur, moteur ou remorque, ce qui en fait encore une fois le meilleur de sa catégorie dans ce domaine. Sur sol mouillé, il est également le plus performant de sa catégorie puisqu’il a été labellisé B en monte directeur, moteur et remorque, eu égard aux tests effectués par l’organisme d’homologation et de certification allemand TÜV SÜD.

Gonzalez Logistique Services, client comblé

Mais parce que le pneu lui-même ne saurait suffire à conduire une flotte PL jusqu’au succès en termes de coût d’exploitation, d’immobilisations et de performances kilométriques, Bridgestone a rappelé qu’il est aussi un spécialiste du service, avec des solutions digitales éprouvées telles que Total Tyre Care, Fleetpulse pour la gestion digitale de la pression des pneus et Webfleet Solutions, ex-TomTom Telematics.

Aussi, pour prouver que la réussite de ses clients au travers de ces solutions n’est pas qu’un mirage ou une simple hypothèse, Bridgestone avait convié sur son stand l’un de ses clients transporteurs : Gonzalez Logistique Services (GLS).

Groupe familial établi dans le sud-ouest et disposant d’un parc de 155 véhicules dont 49 tracteurs, 29 porteurs et 79 semi-remorques, répartis sur 3 dépôts, GLS fait confiance à Bridgestone depuis 2015 au travers de sa filiale de distribution de pneus et d’entretien mécanique Ayme Côté Route. «Nous avons été convaincus par l’offre globale proposée (un prix fixe par carte grise qui inclut les pneus, le suivi du parc et le Tirematics), par l’expertise des hommes chez le manufacturier et dans le réseau, et la qualité des produits et solutions qui nous ont permis de réaliser de belles économies », affirme Benjamin Gonzalez, président de GLS. En outre, le taux de rechapage de GLS atteint les 15% grâce à l’offre Bandag de Bridgestone.

De sacrés gains réalisés grâce à Bridgestone

Depuis cette fameuse année 2015 et le début de leur relation, GLS utilise la solution Tirematics de Bridgestone. Celle-ci lui a permis de réduire de 35 à 3 par an le nombre de dépannages pour des problèmes de pression, d’ajuster ladite pression de ses pneumatiques toutes les semaines contre toutes les six semaines jusqu’alors et d’obtenir l’intervention d’un technicien sous 20 minutes pour le traitement des pertes de pression majeures, non détectées auparavant. A raison de 900 euros par dépannage, ce sont environ 29 000 euros par an d’économies que GLS a pu réaliser grâce à Tirematics.

Avec Fleetpulse, en cours de déploiement depuis 5 mois sur la base GLS de Vayres, en Gironde (33), et qui dote les pneumatiques équipés de TPMS de moyens de communication avec les chauffeurs, le transporteur a pu se passer de fiches d’anomalies pour un système entièrement en ligne et désormais, le temps estimé entre détection de l’anomalie et intervention tient en quelques heures, contre deux jours auparavant.

Enfin, avec Webfleet, qui permet d’analyser les comportements de conduite des chauffeurs, d’améliorer la communication, d’effectuer de meilleures mesures de consommation et de veiller à la conformité légale, GLS a pu, sur une base de 143 PL dont 64 remorques, améliorer la note moyenne de ses chauffeurs. En effet, avant le déploiement de Webfleet, aucun d’entre eux ne dépassait 6/10… alors qu’ils sont 23 sur 49 à y parvenir aujourd’hui. Et certains d’entre eux atteignent même le 10/10 !

Quant au temps écoulé moteur tournant pour chaque véhicule arrêté, évalué entre 20 et 25 minutes au début de l’aventure avec Webfleet, il n’est plus désormais que de 3 minutes maximum, ce qui permet une économie d’1,4 litre de carburant par jour sur le temps moteur tournant.

Au total, grâce à l’offre globale Bridgestone, GLS est parvenu à faire baisser sa consommation moyenne de carburant par véhicule de 24,2 litres aux 100 km à 23,6 litres. Sur un total de plus de 6,8 millions de kilomètres parcourus, le gain total en carburant s’élève à quelque… 41 000 litres A raison d’1,124 euros le litre de gazole en moyenne, cela représente un peu plus de 46 000 euros par an. Loin d’être anecdotique dans un secteur du transport routier où la marge est minime et le prix du carburant, motif à bloquer des raffineries…

Benjamin Gonzalez, président de la société de transport GLS, est venu témoigner des bénéfices tirés par sa société de l'offre globale de solutions Bridgestone.

Benjamin Gonzalez, président de la société de transport GLS, est venu témoigner des bénéfices tirés par sa société de l’offre globale de solutions Bridgestone.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

Romain Thirion

Journaliste diplômé du CFJ de Paris, Romain Thirion couvre l'actualité automobile depuis 2011, et s'est spécialisé dans l'après-vente en 2012.

Particulièrement intéressé par les problématiques de réparation-collision, il suit les péripéties du secteur de la carrosserie et de l'expertise avec attention. Par ailleurs, il se fait fort de couvrir l'actualité des enseignes de centres auto, de réparation rapide et de pneumaticiens.

Depuis 2017, il est également président de l'Association des journalistes techniques et économiques (AJTE).

+33 1 41 88 09 06

rthirion@apres-vente-auto.com