Equip Auto : Philippe Baudin nouveau président du salon !

Lors du dernier conseil d’administration d’Equip Auto, Philippe Baudin, directeur exécutif de Schaeffler Automotive Aftermarket France, a été élu en tant que nouveau président du salon…

Effet collatéral des profonds remous que rencontre actuellement la Fiev ? Tandis que les trois plus gros équipementiers hexagonaux -Valeo, Faurecia et Plastic Omnium- ont quitté le navire de la fédération, Philippe Baudin, directeur exécutif de Schaeffler Automotive Aftermarket France, a été élu président du salon Equip Auto à l’occasion du conseil d’administration de la SE Equip Auto, réuni le 4 avril dernier.

Claude Cham, en tant que président du SFEPA et de la FIEV assurant l’intérim suite au départ à la retraite de Jacques Mauge le 31 mars dernier, aurait dû ipso facto occuper la présidence du salon professionnel. Il n’en deviendra qu’un des administrateurs…

Philippe Baudin, 53 ans, possède une longue expérience dans le monde de la rechange. Après avoir débuté sa carrière au sein de grands fournisseurs de solutions informatiques, il rejoint l’univers de l’après-vente en 1996 en intégrant plus spécifiquement les fournisseurs d’outillage pour l’atelier. En 2002, il entre chez l’équipementier américain Federal Mogul ; il deviendra directeur général de la division aftermarket de 2007 à 2012. Il rejoint à cette date le groupe allemand Schaeffler pour occuper le poste de directeur exécutif de la division automotive aftermarket. En janvier dernier, le groupe lui a également confié la direction exécutive de la zone Europe de l’Ouest (France et Benelux).

En parallèle, Philippe Baudin a rempli de 2013 à 2019 les fonctions de président (à deux reprises) et de vice-président du Golda. Il est également depuis 2015 à la présidence de la commission aftermarket de la Fiev…

Artisan du renouveau

Et c’est à n’en pas douter au titre de cette dernière fonction que le choix de Philippe Baudin s’est imposé au conseil d’administration de la SE Equip Auto. Car c’est avec lui que Jacques Mauge décide, dès sa prise de fonction à la présidence de la Fiev en 2015, de remanier profondément le salon. A commencer certes par le ramener à la Porte de Versailles à Paris. Mais pas seulement : pour faire revenir la cible avouée -le réparateur- sur le salon, Equip Auto se devait de délaisser ses costumes d’apparat et ses stands devenus trop institutionnels pour revenir à l’essence même du business. A l’exemple du stand Schaeffler, lequel ne désemplissait pas de réparateurs grâce à sa zone de démonstrations techniques, au point de faire pâlir une concurrence encore convaincue que la vraie cible, c’était son client distributeur. Cette volonté constante de se montrer pratico-pratique, cette nécessité d’un retour à la démonstration de produits, solutions et concepts pour la réparation automobile, a été poussée par le directeur exécutif de Schaeffler auprès des autres adhérents à la commission aftermarket de la Fiev. Avec le succès que l’on sait en 2017.

Dans ce cadre, la nomination de Philippe Baudin à la présidence du salon doit donc apparaître à la profession comme un gage de la Fiev que le cap fixé depuis l’édition 2017 est plus que jamais réaffirmé en 2019. Et donc un gage de réussite du prochain grand rendez-vous d’Equip Auto.

 

Voir aussi: Analyse – Fiev: comment et pourquoi Valeo, Faurecia et Plastic Omnium l’ont quitté

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

À propos de l'auteur

Jérémie Morvan