A la Une Formation

Garage-école ECAUT : l’école au vrai rythme de l’atelier

Depuis plus de 30 ans, à Viuz-en-Sallaz (74), l’École de production ECAUT forme des jeunes à partir de 15 ans aux métiers de l’automobile, au sein d’un « garage-école » unique, avec de vrais véhicules à réparer et de vrais clients à satisfaire.

L'atelier-école d'Ecaut fonctionne et facture comme un vrai atelier d'entretien-réparation.

L’atelier-école d’Ecaut fonctionne et facture comme un vrai atelier d’entretien-réparation.

Sur la route départementale qui serpente entre Annemasse et Morzine, impossible de rater le magnifique et inattendu Noratlas.

Cet avion de transport de l’armée française des années 50 accueille les visiteurs de l’École catholique d’apprentissage par l’automobile (ECAUT). À l’intérieur, parfaitement conservé, se trouve désormais une chapelle ! Un paradoxe ? Non ; juste la volonté du père Léon Doche, fondateur de l’école en 1988, de « transformer un instrument de guerre en lieu de paix ».

Une école de Production

Si cette école ne renie donc pas son obédience spirituelle, c’est bien à l’automobile que se dédie ECAUT. Cette école atypique forme 85 jeunes aux métiers de l’entretien-réparation : mécanique, carrosserie, peinture, du CAP au Bac Pro. Elle fait partie de la Fédération Nationale des Écoles de Production, qui rassemble 34 écoles préparant près de 1 000 élèves à tous les métiers : industrie, bâtiment, restauration, métiers paysagers ou du bois… et donc 5 écoles pour l’automobile, parmi lesquelles ECAUT.

« Notre école est à la fois un lieu d’enseignement, de vie, d’accueil social et une entreprise », détaille Claude Bouchez, Président d’ECAUT ; tous les ans, 100 000 jeunes quittent le système scolaire après la 3ème et sans perspective. Chaque année, nous proposons ainsi à 40 nouveaux jeunes de découvrir le monde du travail et d’apprendre un métier ».

Après une première vie professionnelle réussie, cet ancien chef d’entreprise s’est d’abord investi comme administrateur d’ECAUT, dont il assure la présidence depuis 3 ans. « Nous proposons à nos jeunes une autre façon d’apprendre un métier. Toute notre équipe pédagogique, constituée de 14 professeurs  – 10 pour l’atelier et 4 pour les matières générales – raccroche des jeunes parfois en grande difficulté avec le système éducatif traditionnel. Nous leur proposons un rythme et un contenu d’enseignement mieux adapté à leur intelligence pratique », poursuit Thierry Meynet, le Directeur de l’Ecole.

Un dispositif particulièrement efficace : grâce à l’enseignement adapté, les jeunes brillent aux diplômes nationaux, CAP ou Bac Pro, avec 100 % de réussite suivi de 100 % d’insertion professionnelle !

Soutenue par la Fondation Motul Corazon, la Fondation Total ou encore la Fondation PSA, l’école n’oublie pas de former les jeunes aux dernières technologies. Ainsi, cette année, 12 jeunes se préparent au bac pro avec habilitation électrique, pour l’entretien et la réparation des véhicules électriques, hybrides et hybrides rechargeables.

Vraies voitures, vrais clients… et vraie vie

Pas d’alternance au sein d’ECAUT. L’école dispose d’un atelier qui répare les voitures des clients. Les jeunes sont ainsi immergés au sein des problématiques qu’ils rencontreront une fois leur formation achevée. « Nos clients viennent principalement via le bouche à oreille. Et ils reviennent, car ils sont satisfaits des prestations mais également séduits par notre projet d’apprentissage », poursuit Thierry Meynet. Sont-ils attirés par le prix ? « Ce n’est pas un critère pour eux, car nous nous alignons sur les prix pratiqués par les garages voisins afin de maintenir une concurrence loyale ».

Ce contact client est essentiel pour les jeunes. Ils peuvent ainsi développer les savoir-faire, les savoir-être et la maturité indispensables à une insertion professionnelle réussie.

En outre, l’activité de l’atelier joint l’utile… à l’utile : il assure environ un tiers du budget annuel de l’école – qui s’élève à plus d’1 million d’euros -, un budget complété de subventions publiques et de dons (dont la taxes apprentissage).

Une belle vitrine, entre lacs et sommets enneigés, pour exposer le savoir-faire de ces jeunes formés aux métiers de la réparation des autos d’hier, d’aujourd’hui et de demain.

 

Tour Auto 2021 : ECAUT dans la course
De g. à dr. : Michel Rivoire (Fondation Motul Corazon), Gaël Escribe (Nexus), Thierry Meynet (Ecaut) et Claude Bouchez (Ecaut) entourent Théo et Alexandre, les 2 élèves dans la course du Tour Auto 2021.

De g. à dr. : Michel Rivoire (Fondation Motul Corazon), Gaël Escribe (Nexus), Thierry Meynet (Ecaut) et Claude Bouchez (Ecaut) entourent Théo et Alexandre, les 2 élèves dans la course du Tour Auto 2021.

Parce que l’automobile est aussi – surtout – une question de passion, deux jeunes en formation à ECAUT, Alexandre (18 ans) et Théo (17 ans) vont participer à la préparation de la Lancia Fulvia 1600 HF engagée par Nexus Automotive International au Tour Auto 2021.

« La transmission des savoir-faire est au cœur des valeurs de Nexus, souligne Gaël Escribe, CEO de Nexus Automotive International ; nous sommes engagés au Tour Auto en catégorie régularité où la fiabilité est essentielle. Nous sommes heureux de faire pleinement confiance à Alexandre et Théo, deux jeunes en formation, pour la préparation de notre voiture ».

Une préparation complète puisque chaque élément mécanique sera démonté, inspecté, réparé ou remplacé si nécessaire afin de permettre à l’équipage de viser cette année la victoire au classement général, après la victoire de catégorie de l’an dernier.

3 commentaires concernant “Garage-école ECAUT : l’école au vrai rythme de l’atelier”

  1. Bonjour,
    Il y a effectivement des écoles qui forment des jeunes et qui ne travaillent que très rarement sur véhicule client.
    Au lycée Louis Davier de Joigny, comme le garage-école ECAUT, nous avons également fait le choix depuis longtemps de former nos jeunes (CAP, Bac Pro, BTS MV et Experts automobiles) en nous appuyant sur les véhicules clients avec tout l’engagement que cela demande. Ainsi, nos jeunes gèrent les appels téléphoniques client, prennent des RDV, effectuent des devis, réalisent des diagnostics et réparation et restituent les véhicules aux clients. Il n’y a que la partie facturation qui elle est gérée par nos services intendances.
    Et je remercie donc Après-Vente-Auto de mettre en avant ces pratiques bénéfiques pour la qualité des apprentissages.

  2. Félicitations aux élèves et aux enseignants sans oublier les créateurs de l’école

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

À propos de l'auteur