Bosch : la vente de la division Démarreurs et Alternateurs achevée !

Partagez

C’est fait ! L’ancienne division Démarreurs et Alternateurs de Bosch, devenue SEG Automotive, est officiellement passée sous pavillon chinois en ce mois de janvier 2018. Zhengzhou Coal Mining Machinery Group Cp., Ltd (ZMJ), son nouveau propriétaire, va insister sur la micro-hybridation avec la production de machines à récupération 48V, et contribuer à la réduction des émissions polluantes et de la consommation de carburant.

Ulrich Kirschner, P-DG de SEG Automotive.

16 sites à travers le monde, plus de 8 000 collaborateurs et une large gamme de produits, SEG Automotive est d’ores et déjà bien positionnée pour répondre aux défis actuels et futurs des constructeurs automobiles sur le plan mondial, notamment en matière de micro-hybridation. Mais qui est SEG, au fait ? L’ancien Starter Motors & Generators, division Démarreurs et Alternateurs de Bosch, qui avait annoncé sa revente au mois de mars 2016.

Rachetée par la société chinoise Zhengzhou Coal Mining Machinery Group Cp., Ltd, alias ZMJ, SEG Automotive reste néanmoins pilotée par un Allemand, Ulrich Kirschner. Le P-DG a d’ailleurs affirmé que, « avec notre gamme de produits, [SEG allait aider] efficacement les constructeurs automobiles dans le monde entier à réduire les émissions de CO2, quelle que soit la technologie d’entraînement. ZMJ et sa nouvelle filiale SEG Automotive ont un grand potentiel d’innovation et de croissance sur ce marché ».

Le 48V : pour rendre plus vertueux les moteurs thermiques

Le siège de SEG Automotive reste à Stuttgart, au plus près de celui de son ancienne maison-mère, Bosch.

Malgré la revente, tous les sites de ce qu’était SEG jusqu’ici seront conservés et l’accent mis sur la qualité des produits et l’innovation grâce à une organisation de recherche et développement de pointe. « L’aventure de l’e-mobilité initiée avec le développement de la machine 48 volts se poursuit », affirme l’entité dans un communiqué. Car le 48V, en effet, est l’une des solutions privilégiées par les constructeurs et équipementiers auto pour permettre à des véhicules thermiques fonctionnant au gazole ou à l’essence de consommer moins et d’émettre moins de gaz à effet de serre.

Inventrice du système Stop & Start, Starter Motors & Generators, aujourd’hui SEG, poursuit le développement de sa machine électrique à récupération 48V, permettant la micro-hybridation des véhicules thermiques. Elle permet le freinage régénératif et le stockage d’énergie via une alimentation électrique de 48 volts et contribue à l’économie du carburant comme à l’augmentation de la performance en mode conduite, tant avec un moteur allumé qu’en mode roue libre ou « coasting », c’est-à-dire avec le moteur temporairement éteint.

Le Stop & Start reste dans la course

« Avec la machine à récupération 48V, SEG Automotive propose déjà une technologie permettant d’hybrider les moteurs essence et diesel de manière rentable, se félicite l’entreprise. Grâce à l’utilisation de cette machine, la consommation de carburant et les émissions de CO2 peuvent être réduites d’environ 15%. »

De même, la spécialisation de SEG en matière de Stop & Start se poursuit, comme l’explique l’ancienne division de Bosch : « une technologie Stop & Start de pointe, ainsi que les alternateurs à haut rendement du portefeuille SEG Automotive permettent également d’importantes économies de CO2 ». Même sous pavillon chinois, l’ingénierie allemande continuera de bien se porter, et de faire en sorte que le parc roulant du futur continue lui aussi de bien se porter.

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*