Norauto lance la révision Ecocontrôle

Partagez

En pionnier de l’Eco entretien et en prévision du resserrement des mesures d’opacité au contrôle technique le 1er janvier 2019, le réseau Norauto vient de lancer sa révision Ecocontrôle, dans laquelle s’inscrit le diagnostic 5 gaz.

Membre de l’association Eco entretien via le groupe Mobivia, auquel il appartient, certifié Ecocert et pratiquant le diagnostic Ecoperformance depuis près de cinq ans maintenant, le réseau Norauto ajoute une nouvelle ceinture verte à son kimono de champion du “rouler propre”. En effet, depuis ce mois d’octobre 2018, l’enseigne a lancé sa révision Ecocontrôle : une révision “nouvelle génération” qui inclut le diagnostic anti-pollution 5 gaz. Une innovation qui anticipe le nouveau durcissement du contrôle technique en termes de niveaux d’opacité, qui entrera en vigueur dès janvier 2019.

«En 2013, nous avons été les premiers à proposer le diagnostic 5 gaz (CO, CO2, O2, HC, NOx) pour les véhicules diesel et essence, qui met en évidence les dérives et défaillances potentielles de chaque véhicule dues à l’encrassement du moteur, rappelle Xavier Chocraux, responsable au sein du réseau Norauto. Aujourd’hui, nous lançons la Révision EcoContrôle, qui combine le diagnostic anti-pollution 5 gaz et la révision complète du véhicule.» Ce faisant, l’enseigne de centres auto va donc plus loin que n’importe laquelle de ses concurrentes en la matière.

Norauto à fond dans la prévention

«Pour aller plus loin, Norauto propose les traitements adaptés en fonction des points de défaillance diagnostiqués, ajoute Xavier Chocraux. Nous pouvons ainsi faire de la prévention : éviter les pannes et les réparations coûteuses, tout en préservant l’environnement.» Un enjeu important car, selon les chiffres avancés par Norauto, le taux de véhicules Diesel menacés de contre visite passera de 0,87% à au moins 16% ! Autant dire que bon nombre d’automobilistes risquent de faire la grimace, aussi peu informés qu’ils ont été sur les conditions d’utilisation optimales de leur véhicule et de son si précis –et prompt à l’encrassement– système de dépollution.

«Selon les experts, nous passerons de 100 000 à 2 millions de véhicules diesel en contre visite avec cette nouvelle réglementation, brandit Xavier Chocraux. Pour se préparer aux nouvelles normes, les simples révisions consistant à changer les filtres ne suffiront plus. La révision Ecocontrôle permettra de limiter la pollution mais également d’éviter les pannes et réparations coûteuses, de détecter les prémisses de l’encrassement et coûtera en moyenne 9 euros de plus qu’une révision classique.»

Ainsi, la révision Ecocontrôle proposera d’identifier les éléments défaillants en amont pour éviter les pannes et les réparations coûteuses (turbo, vanne EGR, FAP), de mesurer l’encrassement du moteur suite à des symptômes tels les à-coups, la perte de puissance, une fumée excessive, etc., ainsi que de prolonger la durée de vie du moteur et donc du véhicule. Le tout en permettant au client de maitriser son budget car, comme le rappelle Norauto, le forfait révision Ecocontrôle englobe le diagnostic 5 gaz et la révision classique pour seulement 9 euros de plus.

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (6 votes, moyenne : 2,17 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*