Echange standard : MotorXChange fait place à Moteur Rechange

Partagez

MotorXChange, le spécialiste de l’échange standard moteur vient de se trouver une nouvelle identité avec la marque Moteur Rechange. Une façon de surfer sur la nouvelle législation relative aux pièces issues de l’économie circulaire (PIEC) et de renforcer sa gamme de services, avec une nouvelle famille de produits au catalogue -les étriers de frein- et encore plus de garages partenaires, auxquels elle s’adresse également avec la marque Carlove.

Avec l’entrée en vigueur de l’article L224-67 du Code de la consommation par décret en janvier 2017 et à la publication de son arrêté d’application en octobre dernier, la pièce d’économie circulaire devient plus qu’une simple alternative pour les connaisseurs du marché de la réparation. Elle constitue désormais un vrai choix pour tout automobiliste, dûment informé par son réparateur, souhaitant faire réparer son véhicule en rapport avec son pouvoir d’achat et l’âge dudit véhicule, bien qu’il lui faille composer avec les légitimes réserves des garagistes et carrossiers vis-à-vis de certaines pièces, comme les organes de sécurité.

L’étrier de frein intègre le catalogue de pièces

L’opportunité pour l’un des grands spécialistes de l’échange standard moteur de tirer son épingle du jeu. Pour son dixième anniversaire, en effet, MotorXChange a décidé de se trouver une nouvelle identité de marque sous l’appellation Moteur Rechange, censée représenter la diversité de l’activité de la société, avec un logo inédit conçu pour l’occasion. Tout en conservant ce qui fait sa force, en premier lieu « la mise à disposition de produits de qualité d’origine, à des prix attractifs et respectueux du marché » selon son dernier communiqué.

Parce que toujours plus de pièces sont désormais disponibles en échange standard, Moteur Rechange vient d’ajouter aux neuf familles de produits qu’il distribue (moteurs, turbos, injecteurs et pompes, culasses, boîtes de vitesses, FAP et catalyseurs, vannes EGR) une dixième : l’étrier de frein. Composée de 680 références, cette dernière comprend permet à Moteur Rechange de couvrir 80 % du parc automobile européen. Ainsi, son stock cumulé pour ces dix familles de produits se compose désormais de plus de 10 000 références, toutes marques et tous modèles de VU, VUL ou VL confondus, garanties un an pièce et main d’œuvre et disponibles en 24 à 48h. Le tout pour un tarif moyen de 30 à 50 % moins cher que pour des pièces d’origine.

3 500 garages clients et 450 “partenaires” Moteur Rechange

Pour mieux aider les réparateurs à transformer en ventes les opportunités de business que représentent les pièces d’échange standard qu’il fournit, Moteur Rechange met à leur disposition un soutien technique permanent via une hotline qualifiée et disponible.

«L’expérience des technico-commerciaux de Moteur Rechange vient en appui des professionnels, qui peuvent transformer beaucoup plus de devis en ordre de réparation grâce à la sécurité qu’elle apporte», insiste le fournisseur. En outre, deux sites internet spécialisés supplémentaires sont à leur disposition : motorxchange.fr et turboxchange.fr, faciles d’accès et au contenu riche.

Dix ans après sa fondation, MotorXChange, devenu Moteur Rechange, fournit désormais plus de 3 500 garages et 400 d’entre eux sont déjà agréés et référencés comme “garages partenaires” sur les sites internet du groupe. Lesquels bénéficient d’une visibilité accrue auprès de leurs clients, d’un référencement gratuit sur le site en tant que tels et de tarifs préférentiels, ainsi que des offres promotionnelles dédiées, des campagnes mailing et des opérations mensuelles.

A partir de cet automne, une newsletter hebdomadaire leur sera d’ailleurs adressée pour les informer des actions mises en place par Moteur Rechange.

Partenariat avec la marque écolo Carlove

Par ailleurs, Moteur Rechange travaille désormais en étroite collaboration avec Carlove, «une nouvelle marque nationale spécialisé dans les services d’entretien innovants et éco-performants» selon le fournisseur de pièces d’échange standard. Celle-ci réunit plusieurs garages partenaires au sein d’une même offre présentée comme «des solutions et des services brevetés dont les éco-performances et la rentabilité sont aujourd’hui largement démontrées et reconnues».

Derrière ce discours très “éco-friendly”, bien dans l’air du temps et des exigences des consommateurs, on trouve deux prestations fort différentes les unes des autres, en plus de l’offre de produits Moteur Rechange. D’abord : Moteur9, qui n’est ni plus, ni moins qu’une solution de décalaminage moteur à l’hydrogène, à la façon de ce que propose FlexFuel Energy Development dans plusieurs réseaux d’entretien-réparation.

Ensuite : Carclim, présentée comme une solution de recharge de climatisation «100 % écologique», recommandée par Greenpeace. Une petite musique qui rappellera aux oreilles des plus avertis de nos lecteurs le discours des fournisseurs des fluides à base d’hydrocarbure Deepcool et Duracool.

C’est d’ailleurs ce dernier que propose Carlove, via Carclim, à ses garages, en dépit du refus de prise en garantie des pièces de la boucle de clim par les équipementiers, qui ne reconnaissent que les fluides hydrofluorocarbonés R134a et R124yf homologués par les constructeurs.

Mais puisque pour sauver la planète, il semble qu’il faille contrevenir à certaines normes et standards édictés par l’industrie, les garages Carlove ont visiblement d’ores et déjà sauté le pas. L’explosion tarifaire du gaz R134a les a certainement aidés à faire leur choix en grevant sérieusement la rentabilité du poste clim dans leur business. Avec Carlove, comme avec l’opportunité Moteur Rechange, les réparateurs auront en tout cas un discours doublement positif à fournir à leurs clients automobilistes : vert et moins cher.

Moteur Rechange avance de persuasifs arguments financiers à ses clients.

Moteur Rechange avance de persuasifs arguments financiers à ses clients.

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*