Prix de l’équipement de l’année 2019 : et les lauréats sont…

La 5e édition des Prix de l’équipement de l’année s’est tenue le 11 décembre dernier et a, une nouvelle fois, souligné les avancées techniques et les innovations technologiques permises par les fabricants de matériels de garage et de solutions pour ateliers automobiles. Et c’est le Nitrotherm Spray Nitromaster d’Eurosider, marque du groupe SGI, qui a remporté le titre suprême, après une soirée qui a vu dix produits récompensés, et trois “Mentions spéciales du jury” décernées.

Le NTS Nitromaster de la marque Eurosider a permis au groupe SGI de remporter le convoité Prix de l'équipement de l'année 2019.

Le NTS Nitromaster de la marque Eurosider a permis au groupe SGI de remporter le convoité Prix de l’équipement de l’année 2019.

A chaque nouvelle édition, les Prix de l’équipement de l’année, organisés par nos confrères de Décision Atelier, enregistrent davantage de marques participantes, au nombre de 37 cette année, et de produits soumis à l’appréciation du jury, 64 au total.

Un jury composé, comme chaque année, d’une minorité de journalistes et d’une majorité de spécialistes de l’aménagement d’atelier et du matériel de garage, issus de constructeurs (PSA, Renault), de groupements de distribution (Autodistribution, Alliance Automotive Group), de services d’assistance spécialisés (AMGI), de réseaux d’entretien-réparation (Speedy, Norauto), de fédérations professionnelles (CNPA) et d’organismes de formation (GNFA, Garac).

La pulvérisation de peinture à l’azote a séduit le jury

Pour leur 5e édition, donc, les Prix de l’équipement de l’année, ont vu triompher un appareil réellement innovant dans le domaine de l’application peinture : le NTS Nitromaster d’Eurosider, marque appartenant au groupe SGI, qui importe notamment les produits Sata. NTS, trois initiales pour “Nitrotherm Spray”, technologie sous brevet international permettant une pulvérisation de peinture par azote ionisé et chauffé, au lieu de l’air comprimé traditionnellement utilisé par les carrossiers-peintres.

Les avantages de cette technologie ? Une économie moyenne de 20% de produits par an, une réduction du temps d’application d’environ 15% pour un gain de productivité évident, une plus grande uniformité des travaux de peinture et une réduction conséquente des composés organiques volatils (COV), ennemis traditionnels du peintre à l’intérieur de sa cabine et de l’environnement dans son ensemble. Des qualités qui permettent de comprendre pourquoi le NTS Nitromaster a recueilli la plus haute note parmi l’ensemble des équipements engagés dans la compétition.

Une nouvelle catégorie “Produits” au menu

Parmi les huit catégories d’équipements pris en compte par l’organisation, l’une faisait sa première apparition au palmarès : la catégorie “Produits”. Celle-ci englobant « l’ensemble des solutions de réparation intégrant la para-peinture, la chimie technique, les produits considérés comme consommables et les équipements de protections individuelles (EPI), entre autres », comme le soulignait très clairement le site de l’événement, sur lequel les participants pouvaient déposer leurs dossiers.

Et dans cette nouvelle catégorie, c’est le groupe Henkel et sa marque Loctite qui se sont vu récompenser pour le stylo applicateur de joints liquides de la gamme Loctite 518. Une innovation qui combine les propriétés d’étanchéité de la gamme avec la facilité d’utilisation d’un applicateur à rouleau. Le stylo permet d’économiser du produit, donc de limiter les stocks de joint et, a fortiori, de réduire les coûts qui pèsent sur l’atelier. En outre, cette forme de stylo permet aux réparateurs d’accéder plus facilement à des zones sur lesquels ils n’ont que peu de prise en général.

Les équipements pour carrosserie très en vue
L'ensemble des lauréats de cette 5e édition des Prix de l'équipement de l'année.

L’ensemble des lauréats de cette 5e édition des Prix de l’équipement de l’année.

Cette 5e édition des Prix de l’équipement de l’année ont permis à plusieurs fournisseurs spécialisés dans la carrosserie d’être mis en valeur. Ainsi, dans la catégorie “Carrosserie”, c’est GYS avec son Gyspot Arc Pull 200 qui s’est imposé. L’appareil n’est autre qu’un poste de débosselage 200 A à arc tiré, conçu pour les interventions sur tout type de carrosseries automobiles, et en particulier l’aluminium, de plus en plus répandu sur les véhicules premium notamment. « Doté d’un pistolet intégrant un moteur linéaire ultra-précis et de 2 plots de masse pour épouser parfaitement les formes de la tôle, son interface digitale permet de naviguer de façon intuitive entre le mode manuel et le mode synergique », souligne GYS.

Carrosserie, et plus particulièrement peinture, voire produits de peinture, ont aussi été célébrés par les professionnels invités à voter pour leur produit préféré sur le site de l’événement, puisque c’est le vernis Permasolid HS Race 8700 de Spies Hecker, marque d’Axalta, qui a gagné le “Prix des internautes”. Un vernis polyvalent et facile d’application permettant un séchage rapide (15 minutes à 60°C et 30 minutes à 40°C) ainsi qu’une grande dureté à cœur. « C’est un produit très pratique pour les réparateurs pratiquant le spot repair », a souligné Catherine Duyck, responsable marketing et communication d’Axalta Coating Systems, au moment de recevoir le prix. Pas innocent au moment où Five Star, le réseau de réparation-collision d’Axalta, a justement misé sur le spot repair pour offrir une piste de diversification et un levier de rentabilité supplémentaire à ses carrossiers.

Les matériels pour ateliers mécanique pas en reste

Dans les catégories “Contrôle et mesure fixe” et “Contrôle et mesure nomade”, ce sont respectivement Texa et Bosch qui ont remporté la mise. Le premier pour ses systèmes ADAS, le second pour sa gamme de solutions de mesures antipollution Eco-Entretien BEA 552 SPH et BEA 952 SPH, connectée en Bluetooth pour une mobilité inédite dans les ateliers d’entretien-réparation toujours plus encombrés. La catégorie “Mécanique” a, elle, couronné Clas Equipements et son support moyeux/étriers et tambours de frein PL, « conçu pour extraire l’ensemble du moyeu (moyeu, disque et étrier) d’un seul bloc, et le désassembler sans effort directement sur le support ». Et sans solliciter trop violemment le mécanicien, qui peut « s’appuyer sur le treuil intégré et une dotation d’accessoires pour déposer étrier et disque en toute sécurité ».

Autre lauréat concentré sur le PL (mais pas que), et plus particulièrement sur les flottes, Novacom Services a glané durant la cérémonie de remise des prix le trophée de la catégorie “Services”. Ceci grâce à son module de gestion de flotte prédictif. Enfin, le prix de la catégorie “Outillage” a été remis à Facom pour sa lampe d’inspection sans fil à LED 779.CL5 Find My Light, et le prix de la catégorie “Aménagement de l’atelier” décerné à Faurecia pour sa FilterCleanBox. Une machine de nettoyage des filtres à particules (FAP) de dimension inférieure à 500 x 500 x 1500mm, soit une grande majorité des véhicules du parc, confirmant par-là même la nouvelle ambition de cet acteur majeur de l’équipement d’origine sur le marché de la rechange.

Trois “Mentions spéciales du jury” décernées

Une remise de trophée ne s’achevant quasiment jamais sans la récompense de candidats non lauréats des prix officiels, trois “Mentions spéciales du jury” ont été décernées cette année à :

  • Mahle, pour sa solution de recalibrage TECHPro Digital ADAS, qui n’est pas encore commercialisée
  • Sun, pour son Diagnostic Thermal Manager (D.T.I) permettant, par une technologie d’imagerie infra rouge, de révéler les anomalies thermiques afin d’identifier les problèmes.
  • Capelec, pour sa solution de diagnostic automatique de l’éclairage automobile CAP2600 Workshop
Les représentants de Capelec, Sun et Mahle sont venus récupérer leurs "Mentions spéciales du Jury".

Les représentants de Capelec, Sun et Mahle sont venus récupérer leurs « Mentions spéciales du Jury ».

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

Romain Thirion

Journaliste diplômé du CFJ de Paris, Romain Thirion couvre l'actualité automobile depuis 2011, et s'est spécialisé dans l'après-vente en 2012.

Particulièrement intéressé par les problématiques de réparation-collision, il suit les péripéties du secteur de la carrosserie et de l'expertise avec attention. Par ailleurs, il se fait fort de couvrir l'actualité des enseignes de centres auto, de réparation rapide et de pneumaticiens.

Depuis 2017, il est également président de l'Association des journalistes techniques et économiques (AJTE).

+33 1 41 88 09 06

rthirion@apres-vente-auto.com