Avec AD Bosch, PHE commence sa campagne d’Espagne

Partagez

Au travers de sa filiale AD Parts Intergroup créée avec le groupement hispano-portugais AD Parts, Parts Holding Europe (PHE) vient de prendre 75% du distributeur catalan AD Bosch. La conquête de la péninsule ibérique, ébauchée depuis 18 mois, vient de commencer pour PHE…

Avec AD Bosch, Parts Holding Europe, via sa filiale espagnole AD Parts Intergroup, commence sa conquête de la péninsule ibérique...

Avec AD Bosch, Parts Holding Europe, via sa filiale espagnole AD Parts Intergroup, commence sa conquête de la péninsule ibérique…

C’est une belle prise que vient d’annoncer Parts Holding Europe (PHE), le distributeur au 1,44 milliard d’euros de CA.

Les implantations catalanes de AD Bosch

Les implantations catalanes de AD Bosch (source: site AD Bosch).

Fondé dans les années 70 par Josep Bosch Sayols (rien à voir donc avec l’équipementier allemand), AD Bosch réalise environ 70 millions d’euros annuels, majoritairement en pièces auto mais aussi en industrie. Une taille substantielle, surtout dans cette Espagne de la pièce réputée atomisée où le distributeur revendique 27 implantations réparties autour de deux stocks régionaux.

Toujours dirigé par le fondateur et par son fils Josep Bosch Merino, directeur général, AD Bosch tombe donc dans l’escarcelle de PHE. Francophone et réputé proche de Stéphane Antiglio, président de PHE, Josep Bosch a donc choisi de s’adosser à la stratégie de développement du groupe français. Après avoir semble-t-il décliné les approches de LKQ, croient savoir plusieurs observateurs du marché.

Un an et demi de préparation

Cette première acquisition espagnole apparaît à rebours comme la suite logique d’une proximité croissante entre le groupement hispano-portugais AD Parts et PHE. les fiançailles débutaient en octobre 2017, quand le duo s’entendait pour  acquérir conjointement Grup Eina, la société d’infos techniques et de hotline qui officie notamment en France pour le réseau AD sous le nom d’Assistance Diag. Les épousailles se concrétisaient 6 mois plus tard quand PHE, alors encore dénommé Autodis Group, créait avec le même AD Parts une filiale espagnole commune baptisée AD Parts Intergroup.

Cette nouvelle structure était alors présentée comme «une étape importante qui ouvre ainsi la voie à un resserrement des liens entre AD Parts et Autodis Group pour répondre aux défis liés aux évolutions de marché et consolider leur présence en Europe de l’Ouest.»

Et c’est par Josep Bosch, par ailleurs également président d’AD Parts, que l’aventure semble bel et bien commencer. La possible fonction de matrice d’AD Parts Intergroup -rassembler d’éventuels candidats à la revente parmi les 27 distributeurs adhérents du groupement péninsulaire- semble donc s’être activée. Un groupement qui constitue un sérieux vivier : ses membres cumulent environ 800 millions d’euros de CA. …

La concentration de la distribution espagnole a commencé

Depuis de longs mois, on s’attendait à ce que PHE pose un pied en péninsule ibérique. Les rumeurs sur le sujet vont depuis longtemps bon train, autant par la volonté affichée du groupe de renforcer ses positions en Europe de l’Ouest que par le désintérêt apparent, jugé de plus en plus étonnant, des grands concentrateurs de la pièce pour l’Espagne et le Portugal.

Ce n’est plus le cas. La concentration de la distribution de pièces, déjà bien engagée en France et dans les principaux pays d’Europe, vient de franchir les Pyrénées.

Les 16000 m2 du siège social du groupement AD Parts à Riudellots de la Selva (Gérone).

Les 16000 m2 du siège social du groupement AD Parts à Riudellots de la Selva (Gérone).

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (3 votes, moyenne : 4,67 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*