Top Garage / Top Carrosserie : devenir le réseau leader sur la technique

Réunis dorénavant sous la même bannière, Top Garage / Top Carrosserie souhaite devenir LE réseau multimarque reconnu pour ses compétences techniques et investir ainsi des niches de marché porteuses pour l’avenir. Et l’enseigne dote ses membres d’outils à même de leur faire passer le cap…

Plus de 1 000 personnes ont répondu présent pour cette première convention commune aux Top Garage et Top Carrosserie...

Plus de 1 000 personnes ont répondu présent pour cette première convention commune aux Top Garage et Top Carrosserie…

Du 20 au 23 juin, les réseaux Top Garage et Top Carrosserie se sont donné rendez-vous à Djerba, en Tunisie, pour leur convention 2019. Une première convention commune pour les deux réseaux du groupement de distribution Groupauto. Professionnels de la mécanique et de la réparation-collision sont ainsi appelés à se réunir sous une même entité, bénéficiant des mêmes services à la clientèle ainsi que des mêmes supports en back-office. Un changement à la hauteur de cette convention anniversaire : le réseau d’entretien-réparation multimarque mécanique célèbre ses 20 ans d’existence cette année. Le bon âge pour convoler en justes noces fusionnelles, à l’image du jumelage d’autres enseignes sœurs de mécanique et de carrosserie qui l’ont déjà fait avec le succès qu’on leur connaît…

Un réseau dense…

Le message majeur en direction des adhérents tenait donc dans le slogan même de la convention : «la force d’un réseau». Un réseau comptant aujourd’hui 1 100 entreprises de mécanique et de carrosserie en France (900 Top Garage et 210 Top Carrosserie) réalisant 500 M€ de CA. Avec, derrière lui, la force d’un plus vaste ensemble de réseaux non seulement au niveau national (avec les enseignes Garage Premier, Etape Auto, Précisium, Garage&Co, Mon Garage…), mais aussi au niveau européen. AAG étant un groupement continental, il a essaimé des concepts de garage un peu partout sur le vieux continent. Les adhérents Top Garage et Top Carrosserie sont ainsi affiliés au «réseau de réseaux» Euro Garage, lequel se présente comme le leader sur le continent avec plus de 6 400 garages et carrosseries dans 23 pays.

Mieux encore : au niveau mondial, ce réseau Euro Garage est lui-même partenaire du réseau de réparation AutoCare, fondé par le grand frère américain Genuine Parts Corporation (GPC) et compte plus de 14 000 membres. Soit un total de quelque 20 000 réparateurs sous enseignes…

… et technique!

Si «en 20 ans le monde a considérablement changé, explique Vincent Congnet, directeur des réseaux VL chez Alliance Automotive Group, des fondamentaux demeurent». Ainsi, que ce soit en 1999 ou en 2019, le véhicule le plus vendu reste un modèle thermique français, la Renault Clio. De la même façon, comme sur les dernières années, le parc VP a continué de croître (+2,65%) pour atteindre 32,5 millions d’unités à fin 2018.

Certes, l’automobile a radicalement changé en 20 ans. L’arrivée du multiplexage et la montée en puissance des calculateurs dans les véhicules, associés aujourd’hui à la connectivité et son cortège de radars et capteurs font qu’un Citroën Picasso abrite aujourd’hui autant de lignes de codes qu’un avion de ligne d’il y a quelques années ! Mais ces défis technologiques sont autant d’opportunités de business pour le réseau de Groupauto. «C’est seulement par la technicité de nos ateliers que nous pourrons valoriser nos entreprises», considère Vincent Congnet, emboitant le pas au “positionnement techno” qui traverse toutes les stratégies d’enseignes multimarque.

ADAS et contrôle technique

Parmi les relais de croissance identifiés par le directeur des réseaux VL figurent en bonne place le recalibrage des systèmes ADAS ainsi que le contrôle technique. Pour ces deux niches de marché à conquérir, le tableau avait déjà été dressé lors de la convention réseau qui s’était déroulée dans le cadre du dernier Rendez-Vous Groupauto, en novembre 2018. Les systèmes ADAS fleurissent sur les véhicules récents. Le taux d’équipement du parc, estimé à 30% d’ici fin 2019, va inexorablement augmenter de façon exponentielle, les VN vendus en Europe devant en être obligatoirement équipés à l’horizon 2022. Soit demain.

Le contrôle technique (CT) apparaît lui aussi comme une manne pour le directeur des réseaux VL d’AAG. Vincent Congnet exhorte ainsi les adhérents à travailler les fichiers clients afin d’identifier les dates anniversaire du CT pour les véhicules de leurs clients automobilistes. Et à s’attaquer ainsi à une cible de choix (20 millions de CT réalisés en 2018). Des véhicules susceptibles d’être précédés d’un pré-contrôle, de réparations (le contrôle renforcé de l’opacité au premier juillet prochain devant entraîner une multiplication par 10 des véhicules recalés selon les projections d’AAG, soit passer de 1,5 à 15% de contre-visites). Sans oublier le prêt d’un véhicule de courtoisie dans le cadre d’une offre packagée…

Et si l’éco-entretien, autre domaine nécessitant une expertise technique abordé dans le cadre des conventions réseaux du dernier Rendez-Vous Groupauto, n’a pas été cette fois explicitement évoqué, il n’en demeure pas moins que le réseau y travaille. «Nous nous positionnons sur ce marché», confirme ainsi Vincent Congnet.

Hotline dédiée

Pour accompagner au mieux les membres Top Garage et Top Carrosserie dans ces défis technologiques, AAG a annoncé la création en interne d’une hotline technique dédiée au réseau. Si jusqu’ici les adhérents pouvaient s’appuyer sur un prestataire externe, le groupement a décidé d’internaliser cette compétence. Les adhérents pourront ainsi s’adresser à trois techniciens experts par téléphone, mail ou tchat, afin d’obtenir de l’aide dans la résolution de pannes toujours plus chronophages à l’atelier et trop rarement facturées… L’objectif avoué est donc de faire en sorte que le réparateur, aidé de la hot-line, solutionne la panne en une heure maximum.

Plus concrètement, la hotline se veut à la pointe avec l’utilisation de la réalité augmentée : grâce à une application dédiée, les experts pourront en effet «prendre la main» dans l’atelier via le smartphone du réparateur et le guider plus facilement en entourant sur une photo la zone du moteur à inspecter, dessiner, zoomer, etc.

Ce nouveau service d’accompagnement technique prévoit également un forum entre professionnels baptisé techbook, qui vient répertorier tous les cas de panne traités par la hotline technique et que tout membre du réseau pourra librement consulter.

Formation, labellisation et incentive

Pour accélérer cette nécessaire montée en compétence du réseau, l’enseigne passe depuis plusieurs années par la labellisation des ateliers. A travers des questionnaires d’une vingtaine de questions chacun sur 6 métiers, les professionnels révisent ainsi leurs gammes et définissent leur programme de formation sur les points à améliorer. 75% du réseau Top Garage est engagé dans cette labellisation.

Et le directeur d’égrener les thèmes de formation nécessaires pour accompagner les mutations technologiques des véhicules : ADAS bien sûr, électrification également, mais aussi dépollution (pour la prestation d’éco-entretien) ou encore les interventions sur les boîtes automatiques, dont le taux d’équipement dans le parc va croissant et qui devraient représenter à court terme jusqu’à 50% des ventes VN…

Pour mettre en valeur ces notions de technique au sein du réseau, Top Garage va donc reconduire cette année son opération «meilleur atelier de France» initiée l’année dernière et a d’ores et déjà annoncé le lancement du meilleur carrossier de France, dont la première édition interviendra en 2020.

Hybrides, Classic et VN : les autres relais de croissance

Autres relais de croissance plus rapidement abordés : le parc naissant de véhicules électriques mais aussi et surtout celui des véhicules hybrides, autrement plus conséquent. Là encore, Vincent Congnet a appelé les réparateurs à se former pour pouvoir intervenir sur ces véhicules, dont la progression dans les ventes VN s’avère la plus importante à l’heure actuelle.

A également été évoquée la bonne dynamique du marché de l’entretien des véhicules anciens et de collection, marché investi par le groupement de distribution depuis le début d’année 2016 avec un concept de garage dédié, Top Garage Classic, qui a passé le cap des 200 membres en fin d’année dernière.

Enfin, la vente VN a été elle aussi avancée, non seulement car génératrice de marge (1 500 € en moyenne par véhicule, soit bien plus qu’un réparateur agréé), mais aussi pour fidéliser les clients sur l’entretien-réparation, dont 5% achètent un VN dans l’année ; 5% qui peuvent partir faire entretenir leur véhicule là où ils l’achètent… Pour favoriser le développement des ventes de VN au sein du réseau (un volume de 2 000 unités est attendu sur l’année 2019), qui ne s’opèrent qu’au comptant jusqu’ici, la tête de réseau a annoncé l’arrivée d’un service de financement pour les clients automobilistes.

1 commentaire concernant “Top Garage / Top Carrosserie : devenir le réseau leader sur la technique”

  1. Pile poil au moment de l’enquête TNS SOFRES pour le grand prix des réseaux! Bien joué pour se voir attribuer de très bonnes notes !!!

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (6 votes, moyenne : 2,33 sur 5)
Loading...

À propos de l'auteur

Jérémie Morvan