DERNIÈRE MINUTE – IDLP quitte Alliance/Groupauto-Partners-Precisium

Partagez

Le suspense dont tout le monde parlait sur les stands d’Automechanika vient de prendre fin : IDLP, troisième distributeur-stockiste français et membre historique de Precisium, va bel et bien quitter l’ensemble Alliance/Groupauto-Partners-Precisium…

equipe_idlp_620

Derrière cette sympathique photo de l’équipe d’IDLP, la question se pose de l’impact symbolique du départ de l’entreprise sur le reste des troupes de Precisium, récemment intégrées à Alliance/Groupauto-Partners…

«C’est la troisième fois que nous sommes vendus à des financiers. La dernière fois, on ne nous a même pas prévenus : nous l’avons appris par la presse. Nous sommes des indépendants et nous reprenons notre indépendance. Ça me fait mal au cœur, mais nous serons mieux comme ça».

C’est ainsi que Patrice Godefroy, le patron d’IDLP et l’un des adhérents et acteurs historiques majeurs de Precisium, vient de brièvement commenter son départ de l’ensemble Alliance/Groupauto-Partners-Precisium. Sautant de stand en stand lors d’Automechanika, ce “secret de polichinelle” est longtemps resté incertain, tant les discussions et les négociations ultimes semblaient s’éterniser. L’info vient donc de tomber par notre confrère J2R, confirmant définitivement l’impossibilité pour IDLP de trouver une place satisfaisante au sein de l’ensemble construit par Jean-Jacques Lafont.

Où va IDLP ? Pour l’instant au moins, nulle part, précise Patrice Godefroy, qui réfute les rumeurs le donnant possible entrant chez le jeune groupement international Nexus Automotive : «nous allons nous appliquer à gérer notre indépendance», se contente-t-il de dire.

En termes de chiffres bruts, c’est évidemment un coup dur pour l’ensemble Alliance/Groupauto, Precisium et Partners. A lui seul, le groupe IDLP pèse quelque 115 millions d’euros sur le 1,2 milliard de CA cumulé qu’affiche le “groupement de groupements” animé par Jean-Jacques Lafont.

C’est aussi un coup dur en termes de perte de compétences : la dimension de spécialiste du Diesel de l’entreprise est indiscutable, indiscutée et en bien des points, de dimension nationale.

C’est peut-être aussi un coup dur pour le ciment à prise lente qui cherche à fédérer l’armée bien disciplinée de l’ensemble rodé Alliance/Groupauto/Partners avec les troupes de Precisium, plus récemment intégrées. Dans les rangs de ce qui était le “troisième groupement” jusqu’à son rachat par Alliance en avril dernier, quelques “Precisium” ont eu et ont encore du mal à trouver leurs marques et à changer de culture.

Dans ce contexte, l’effet que le départ symbolique d’IDLP −un véritable “État dans l’État” chez Precisium− peut avoir auprès d’eux va sûrement demander beaucoup de psychologie et de finesse à l’état-major de Groupauto dans le cadre de la nécessaire et finalement délicate intégration des troupes de Precisium…

A suivre…

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (20 votes, moyenne : 4,20 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*