Reprise de Speedy: Jacques Le Foll a gagné!

«Le groupe Kwik Fit a annoncé aujourd’hui son intention de procéder à la vente de Speedy, le spécialiste de l’entretien automobile. Le groupe Kwik Fit a reçu une offre ferme de reprise de la part du management, conduit par le président actuel de l’entreprise, M. Jacques le Foll, adossé à la banque MCB (Mauricius Commercial Bank). Les termes de l’offre n’ont pas été communiqués». Ce communiqué en date du 19 octobre vient de mettre fin au bras de fer qui oppose depuis de longs mois Gilles Chauveau, le patron historique de Speedy, à Jacques Le Foll, son actuel dirigeant, pour la reprise de l’enseigne française.

Ce dénouement en a surpris plus d’un, tant la candidature de Gilles Chauveau semblait à la fois portée par le réseau et solidement charpentée par Butler Capital Partners. Mais il y a quelques semaines, le vent avait brutalement tourné : refroidi par les perspectives affichées par Speedy, Butler avait retiré son offre, affaiblissant du même coup l’option «Chauveau». Malgré tout, ce dernier avait pu reconstruire un tour de table et se maintenir dans la course.
Est-ce ce volte-face de Butler qui a finalement fait basculer le choix d’Itochu/Kwik Fit pour le «MBO»(*) piloté par Jacques Le Foll ? L’offre de ce dernier a-t-elle été au final plus «sonnante et trébuchante» ?

Vers l’apaisement ?
On ne le saura peut-être jamais. Ce qui est en revanche très clair, c’est que l’enseigne aux 463 implantations va devoir maintenant soigner les plaies profondes occasionnées par l’affrontement Chauveau/Le Foll : rarement guerre de clans n’a été aussi violente au sein d’une entreprise. Visiblement conscient des dégâts, de la déception de beaucoup de «pro-Chauveau» (notamment dans le réseau) et des craintes montantes de ceux qui ont choisi le mauvais camp, Jacques Le Foll a voulu jouer l’apaisement. Il a fait en substance savoir hier, dans une réunion interne, qu’il avait besoin de tout le monde et qu’il n’y aurait pas de purge…

(*) Le MBO, ou Management Buy-Out, consiste en un rachat d’une entreprise par ses dirigeants ou ses salariés.

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction