« Clim’ mortelle » (suite): le droit de réponse d’un distributeur Deepcool/Duracool

Partagez

Le débat concernant les gaz présents dans les circuits de climatisation automobile n’est visiblement pas près de retomber ! Témoin, ce droit de réponse demandé par Freeze Europe, distributeur du gaz frigorifique de substitution Duracool, que nous publions en intégralité comme il se doit, même si l’essentiel est déjà en ligne depuis le 27 janvier dernier…

Note préalable de la rédaction :

Pour info, l’essentiel du contenu de ce droit de réponse avait déjà été transmis par Yves Clair en commentaire de notre article « Clim’ mortelle » (suite): le vrai danger est ailleurs » (commentaire « #3 »).
Nous en avions alors publié l’intégralité le 27 janvier dernier, le jour même de la mise en ligne de l’article. Cette fois, Yves Clair nous l’adresse sous la forme bien plus solennelle et officielle d’un droit de réponse. Nous lui donnons donc la même visibilité que l’article qui l’a inspiré.

Droit de réponse du distributeur Freeze Europe Duracool :

« Dans un article paru dans votre revue, l’AFCE dénonce de façon très virulente les produits de substitution au R134a commercialisés sous les marques Deepcool et Duracool (Clim’ mortelle(suite): l’AFCE démonte la théorie du complot). Cet article laisse à penser que ces fluides réfrigérants sont extrêmement dangereux pour les automobilistes, les techniciens chargés d’intervenir sur le circuit de climatisation, et les véhicules.

Comment un produit soi-disant aussi nocif aurait-il pu être autorisé à la vente en Europe ? Comment un produit soi-disant aussi dangereux aurait-il pu être installé dans plus de 5 millions d’automobiles depuis plus de 10 ans en Amérique du Nord (USA et Canada) ?

Connaissant la facilité avec laquelle les Américains déclenchent des procédures judiciaires, il semble évident que le Deepcool ou Duracool ne présentent aucun danger. A moins que les dangers évoqués par l’AFCE ne soient qu’un écran de fumée destiné à cacher les propres carences du gaz HFO 1234yf ?

En réalité, l’AFCE défend bec et ongles les énormes intérêts financiers de ses 2 plus gros membres :

  • HONEYWELL Fluorine Europe : CA 30 Milliards € (Mondial) – 85 000 personnes
  • DUPONT de NEMOURS : CA 20 Milliards € (Mondial) – 60 000 personnes

Ce sont effectivement ces deux grosses multinationales qui se partagent la commercialisation du HFO 1234yF dans le monde entier… (En fin d’année dernière, la Commission européenne a d’ailleurs ouvert une procédure antitrust concernant les accords entre Honeywell et DuPont pour le développement du HFO 1234yf pour les systèmes de climatisation automobile.)

La députée européenne, Madame Michèle Rivasi, s’inquiète à juste titre des dangers que peut faire encourir le HFO 1234yf aux automobilistes et notamment des conséquences de l’inflammation éventuelle de ce gaz en cas d’accident (émanations d’acide fluorhydrique hautement toxiques).

Bien sûr mon propos pourra paraître partisan et manquer d’objectivité.

Alors comment se faire une idée réelle de la nocivité de ces différents produits ? Tout simplement en consultant les fiches de données de sécurité sur les sites des différents fabricants :

  • R134a (HFC): auto inflammation à 743°C; F: fluor, « décomposition thermique : acide fluorhydrique » ;
  • HFO 1234yf (HFC) : auto inflammation à 405°C ; F: fluor, « décomposition thermique : acide fluorhydrique à partir de 250°C » ;
  • HC 12a (Duracool/Deepcool) : auto inflammation à 891°C ; pas de fluor, donc pas d’acide fluorhydrique possible ;
  • CO2 (HO) : pas d’auto inflammation, pas de fluor, mais une pression de service très élevée (> 40 bars), nécessitant une nouvelle conception de tout le circuit frigorifique.

Le rôle d’un organe de presse comme le vôtre est de relayer l’information, de permettre à chacune des parties de pouvoir s’exprimer et défendre ses opinions, mais certainement pas de prendre position de façon aussi affirmative surtout lorsque les informations techniques irréfutables sont aussi facilement accessibles. »

Yves Clair, Freeze Europe

Commentaire de la rédaction:

Le contenu de l’article « Clim’: la fausse alerte au « gaz mortel »!«  est fondé sur les informations transmises par l’AFCE incriminée ci-dessus, mais pas seulement. Nous nous étions appuyés sur celles transmises par un spécialiste internationalement reconnu des fluides frigorigènes, Denis Clodic, que nous citions. Certes, pour un journaliste, toute source d’information, quelle qu’elle soit, est et doit rester potentiellement suspecte. Mais, pour la même raison, toute information provenant d’une personne ayant des intérêts commerciaux l’est aussi.
C’est maintenant à l’AFCE, mais aussi à Honeywell et Dupont, de répondre, même si ces deux dernières entreprises, actuellement soupçonnées d’entente sur le sujet du fluide frigorigène en question, n’ont certainement pas la latitude juridique idéale pour s’exprimer. Mais au moins aimerions-nous les entendre sur le strict aspect factuel des caractéristiques techniques du HFO 1234yf…

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (11 votes, moyenne : 3,73 sur 5)
Loading...

5 Commentaires concernant “« Clim’ mortelle » (suite): le droit de réponse d’un distributeur Deepcool/Duracool”

  1. Bonjour, j’aimerais savoir comment on peut reconnaître sur un système de clim R134a qu’il comporte du Deepcool/Duracool” et quels sont les les risques pour la station de clim R134a en recyclant du Deepcool/Duracool?
    Philippe

    NdlR: c’est une bonne question! Nous nous mettons en chasse de la réponse…

  2. Gaz très efficace permettant de retrouver une clim parfaitement fonctionnelle. Je suis un utilisateur particulier désabusé par le titre racoleur de « clim mortelle » car mon véhicule embarque 80 litres de super et autant de GPL……donc en cas de choc, le contenu de la canette de gaz de climatisation est-il le plus dangereux????
    A l’évidence cela manque de crédibilité, il vaudrait mieux se préoccuper des rejets diesel minorés de 5 à 20 par les constructeurs automobiles, avec des conséquences désastreuse sur la santé des citoyens, mais c’est un autre sujet évidemment.

    NdlR: merci pour votre commentaire. Pour info, le titre « Clim Mortelle » fait référence au procès médiatique fait à l’époque au HFO 1234yf (qui le considérait comme dangereusement inflammable et potentiellement générateur d’acide fluorhydrique) et à notre suite d’articles sur le sujet comme le mot (suite) le faisait comprendre. Le rappel « clim Mortelle » associé à ce droit de réponse faisait donc allusion à cette série d’articles et ne concernait pas le Deepcool/Duracool.

  3. Si je fais une bonne lecture des textes ci dessus, le gaz de substitution du R134a est le 1234yf….Ok, les véhicules qui sont mis sur le marché avec une charge en 1234yf ont été conçus pour l’utilisation de ce gaz, et les différents tests réalisés n’ont pas montré de graves défauts.
    Par contre, le danger n’existe t’il pas sur les véhicules chargés avec du R134a, qui sont « soit disant » entretenus et rechargés avec du fluide commercialement appelé R134a, mais qui n’a rien de commun avec LE R134a.

  4. [quote name= »Clair »]Merci sincèrement pour l’objectivité de votre revue, confirmée par la publication de ce droit de réponse.
    yves.clair@freezeurope.com
    http://www.freezeurope.com[/quote%5D

    Malheureusement pas d’objectivité ici…
    Ma réponse est un droit de réponse d’utilisateur face au maintien de votre article sur le site.

    Désolé de déterrer le sujet, je trouve cet article…scandaleux et le droit de réponse parfaitement justifié.
    Utilisateur de ce gaz depuis plus de 5 ans voici mon commentaire très éclairé :
    Le gaz Deepcool ou Duracool, est un gaz utilisé dans les système de refroidissement depuis DES ANNÉES sans que vous le sachiez. Il est en effet utilisé dans de nombreux réfrigérateurs !
    Le gaz Deepcool ou Duracool n’a rien de mystérieux ou de magique : c’est un mélange de butane/propane purifié de son eau c’est à dire de GPL. A titre d’exemple c’est le même gaz que dans le briquet qu’un fumeur porte dans la poche toute la journée ou dans la bouteille de gaz de votre cuisinière. Sa dangerosité n’est réelle que si le mélange air/gaz atteint 50% et que vous lui fournissez une flamme/étincelle. Or ces condition sont rarement réunies même en cas d’accident automobile. En outre la quantité nécessaire au fonctionnement du circuit est tellement faible que le risque est quasi nul. Il faut environ 190 g de Deepcool pour un système de climatisation automobile soit environ 0,330 litres de gaz = c’est tout juste une cartouche de gaz pour réchaud de camping. Il y en a plein les magasins de bricolage ou supermarchés et personne ne fuit en courant en passant dans le rayon.

    Les affirmations de cet article ne sont basées sur aucun fait réel. A ce jour il n’y a pas eu d’accident de clim avec ce système à déplorer. Et pour cause, il faudrait un acte volontaire ou malveillant pour arriver à provoquer une minuscule explosion. En somme votre article est un pétard mouillé.

  5. Merci sincèrement pour l’objectivité de votre revue, confirmée par la publication de ce droit de réponse.
    yves.clair@freezeurope.com
    http://www.freezeurope.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*