Carglass : le marché du vitrage a perdu 20% en 2 ans!

AVA.com: Vous organisiez les Technidays tous les ans début juin, en quoi cela consiste t-il ?
Eric Grard : Les Technidays sont un salon technique destiné aux chefs d’ateliers et aux chefs d’équipes de chez Carglass. Organisés au siège social de la société à Courbevoie, l’événement se déroule sur trois jours. Il permet la démonstration sur de nouveaux outils à venir, traite de la qualité des vitrages, de leur contrôle, des normes en vigueur, des ressources humaines ou encore de la sécurité. -un simulateur est sur place pour entraîner les chauffeurs aux  dangers de la route-. Les employés se succèdent sur trois matinées tandis que l’après-midi est réservé pour l’accueil de la presse, des écoles, de la médecine du travail…

AVA.com: Comment se situe le marché du vitrage en France ?
E. G. :Le marché français est passé de 3 millions de pièces en 2010 à 2,6 millions en 2012. Il a donc perdu 20% en deux ans mais il a augmenté en valeur. Une partie de la baisse de volume est liée aux conditions climatiques douces. Les périodes froides mais aussi chaudes étant plus propices au bris de glace, mais cela n’explique pas tout. On sait aussi que le pouvoir d’achat des foyers est en baisse, que le carburant est en hausse et que beaucoup de clients doivent arbitrer entre leurs dépenses laissant l’entretien de leur automobile en suspens.

AVA.com: Dans ce marché en berne, comment se comporte Carglass ?
E. G. :Nous avons réussi à maintenir nos performances malgré la concurrence accrue des garagistes qui se battent pour augmenter leur chiffre d’affairs notamment en proposant le bris de glace. D’abord en continuant d’annoncer pour asseoir la notoriété de notre marque. Pour y parvenir et créer une préférence, nous nettoyons l’intérieur des véhicules des clients, nous avons aussi signé un accord de co-branding avec Bosch pour offrir gratuitement à nos clients des essuie-glaces de marque. Nous souhaitons ainsi créer la préférence et améliorer notre qualité de service, l’environnement du travail et proposer une qualité technique au top.

AVA.com: Quels sont les axes de développement à venir pour Carglass ?
E. G. :Nous souhaitons continuer à créer la préférence et d’apporter quelque chose de plus. Nous travaillons notamment sur la visibilité –c’était déjà le cas avec les essuie-glaces- avec une opération « visibl’été » en collaboration avec les opticiens Krys, l’association nationale pour l’amélioration de la vue et la prévention routière pour offrir des lunettes au verre polarisé pour une meilleure visibilité. Elles seront offertes ainsi qu’un bon d’achat de 50 € à tous les clients venant chez Carglass pour une réparation d’impact ou un remplacement de pare-brise du 1er au 27 juillet.
En parallèle, nous avons le projet d’ouvrir 40 centres sur l’ensemble du territoire pour prendre du volume et de continuer à pousser les interventions avec nos services mobiles qui font aujourd’hui 40% du CA dans l’Hexagone. Un chiffre qui peut encore largement évoluer à la hausse puisque le mobile représente 90% du CA outre manche.

2 commentaires concernant “Carglass : le marché du vitrage a perdu 20% en 2 ans!”

  1. (2)

    Tant que personne ne parlera de résultat net, ou de marge nette, tout le monde peut se targuer de baisse ou de hausse de chiffre d’affaire(s), ça ne veut rien dire, si, au temps pour moi, ça a la même valeur que les prévisions météo…

    Nous sommes dans un monde de communication, ou toute info, si minuscule soit-elle, donne de l’importance à celui qui la détient, surtout si cette information fait parler de celui qui la détient, qu’importe sa valeur.

    Il serait temps de revenir à la valeur de l’information.
    Une hausse ou une baisse de chiffre d’affaires ou de nombre de pièces n’a aucune valeur pour un pensant, en revanche ça fait briller les yeux des banquiers, (qui ne connaissent rien à l’industrie et aux affaires en général, sauf ceux qui savent lire réellement un compte d’exploitation), les yeux d’un concurrent, et fait mousser le comptable de la boutique et rassure le commissaire aux comptes (celui qui dit ce que dit celui qui paie ses honoraires) de la société.

    C’est quand CARGLASS ne fera plus de publicité à outrance qu’on pourra dire: « Tiens, ça doit pas trop marcher pour eux en ce moment… »

    Comme la MAAF, MMA, Direct machin qui lave la voiture, la ramène chez vous, fait le café, borde les enfants et ferme la porte en partant.

    Sans compter Allianz, qui avec ses conseillers aussi loufoques qu’insensés, trouve toujours la solution à votre souci d’assurance… Demain on rase gratis chers clients, ‘viendez’ chez nous…

    A bon entendeur!!!

  2. Carglass est magnifique de marketing!! Bravo!
    La même musique des jingles audio et télé dans le monde entier, la même petite attention (essuie-glaces, lunettes de soleil..) pour leurs clients…
    Tout à domicile comme à l’atelier..

    Très fort, Carglass…

    Il y a presque 30 ans, les carrossiers se sont détournés du « pare-brise » parce qu’il devenait collé (le pare-brise, pas le carrossier), laissant un ÉNORME place à d’autres. CARGLASS a pris le marché, a su séduire les assureurs, les a séduits, les a captés. Ensuite, CARGLASS a capté les clients, pas d’experts pour un bris de glace, tout sur facture…

    Mais le bât blesse, Solvancy II montrant ses dents acérées, les payeurs cherchent des économies, vu qu’ils ont pensé que l’application de Solvancy II devait être confiée à des contrôleurs de gestion, qui bien souvent ne sont que des surveillants de gestation..

    Les cost-killers ont trouvé un niche dans laquelle ils pouvaient taper à foison: l’élément vitré!!! Donc 20% de baisse, jusque là rien d’inquiétant, vu que les 20% de baisse, en volume de carreaux, ne doivent représenter que 0,01% de baisse de marge.

    En se remémorant un vieil adage -« Quand le sage montre la lune, l’idiot regarde le doigt… »-, La baisse de 20% de volume correspond à quel pourcentage de baisse de la marge??? (brute ou nette…on s’en fout!).

    Forts de constater ces fuites de réparations, les Karossiers prennent le taureau par les cornes et créent A+ Glass, Mondial Pare-Brise, France Pare-Brise et vont draguer les donneurs d’ordres dans les années 90. Carglass étant en place, on leur donne des « miettes ».

    Ces derniers arrivés sur le marché n’ayant pas la force de frappe marketing de CARGLASS, ils sont toujours à la traîne; et même si les miettes sont plus grosses, ça ne reste que des miettes..

    Ensuite, il y a eu ceux qui ont toujours les bonnes idées 10 ans après les autres… Noroglass, Midas Glass, Pare-Brise center… Ça court à fond après l’ÂÂÂÂgrément assureur, ça peine, forcément: CARGLASS a tout pris.

    Inter-Pare-brise cherche à fédérer des indépendants CARROSSIERS (sans K) sur la qualité de leurs savoir-faire sans aucun agrément ni remise en pied de facture, la mise en place d’un NOM!!!

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur