Autodistribution se donne les moyens de ses ambitions

Autodistribution vient de lever 240 millions d’euros sur les marchés financiers, soit la bagatelle de plus d’1,5 milliard de nos défunts francs. L’opération, rapidement et facilement menée, montre que le groupement version « Towerbrook » n’a plus rien de commun avec la Bérézina financière qui concluait « l’ère Investcorp » en 2009

Christophe Gouthière, directeur financier d'Autodistribution

Christophe Gouthière, directeur financier d’Autodistribution

L’objectif de cette volumineuse opération telle qu’expliquée à la presse financière est double. Tout d’abord, permettre de financer des rachats, dont d’ailleurs le tout dernier concernant ACR (voir «Autodistribution s’offre les 8 plateformes d’ACR Group !») ; parallèlement, refinancer sereinement les 180 millions d’une dette résiduelle héritée du sauvetage de 2009. Il s’était alors conclu par l’arrivée de l’actuel actionnaire Towerbrook (voir «Autodistribution/TowerBrook: c’est signé !»), arrivée encouragée alors, dans des conditions d’ailleurs homériques, par Investcorp qui venait d’échouer dans le redressement de l’entreprise plombée-coulée par la violence de la crise financière.

Une preuve de crédibilité
A en croire notre confrère économique Agefi, «l’opération a rencontré une forte demande», ce qu’il interprète comme une preuve que la crédibilité financière et stratégique de l’entreprise est durablement restaurée et saluée par les milieux financiers.

Au terme de l’opération, Towerbrook conserve 63% du capital, pour 18% encore aux mains d’Investcorp (le précédent fonds propriétaire d’Autodistribution d’avant 2009), les 19% restants détenus par d’anciens prêteurs et des membres du management.

Les moyens de toute opportunité
C’est Christophe Gouthière, le directeur financier d’Autodistribution, qui est « sorti » devant les journalistes économiques pour l’occasion. Il a précisé que «si [Autodistribution n’a] pas de nouvelle cible de taille significative en France, [l’entreprise n’exclut pas] de [se] renforcer dans certaines régions en fonction des opportunités».

Aux questions évoquant une possible cession d’Autodistribution par Towerbrook, il a répondu que «l’émission obligataire ne préfigure pas de modification du capital. A cette occasion, TowerBrook a réaffirmé son soutien à la société et à l’équipe de direction».

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction