Borg Automotive : le reconditionné comme ADN

Equipementier danois, Borg Automotive s’est progressivement fait une place sur le marché de la rechange en France. Ses spécificités, qui sont autant d’atouts : des gammes longues de qualité. En reconditionné exclusivement…

Borg Automotive_Vanne EGR

Le reconditionné est dans l’air du temps : alliant les aspects économiques et écologiques, ils surfent actuellement sur la vague de la baisse du pouvoir d’achat des consommateurs automobilistes ou à tout le moins, leur volonté de mieux maîtriser leur budget auto. Pour le consommateur final en effet, ce type de pièce de rechange représente une alternative intéressante car positionné en moyenne entre 20-30% moins cher que son homologue en neuf.
Chez le Danois Borg Automotive (marques Elstock et DRI), le reconditionné ne date pas d’hier : dès ses débuts, en 1975, le petit atelier lancé par son fondateur, Søren Toft Jensen, rénovait en effet des machines tournantes (alternateurs et démarreurs). Une spécificité à l’heure où l’on ne jurait encore que par la pièce neuve ! Et une spécificité qui ne quittera plus l’entreprise depuis : l’offre s’est élargie avec l’arrivée progressive de compresseurs de climatisation, de pompes, de crémaillères et de colonnes de direction, d’étriers de frein ainsi que, plus récemment, de vannes EGR (photo ci-dessus)… A noter également : si le groupe danois commercialise ses gammes sous ses propres marques Elstock et DRI, il bénéficie également de la licence Lucas pour la rénovation d’alternateurs et de démarreurs ou encore des compresseurs de clim’. Et le groupe ne compte d’ailleurs pas s’arrêter là : «Si la demande est là, nous ne nous interdisons pas d’élargir encore notre offre et pourquoi pas lancer un programme de turbos, de FAP, ou autre», commente en effet Eric de Poortere, directeur commercial de Borg Automotive pour les marchés France, Italie et Suisse.

Des gammes larges… et disponibles!
Les clés du succès de Borg, selon Eric de Poortere, résident d’abord dans la grande qualité des pièces rénovées ; avec des process industrialisés sur deux sites (certification ISO 9001 depuis 2008), l’un en Pologne et l’autre en Grande-Bretagne, Borg peut en effet garantir une rénovation de top niveau, au point d’assortir ses pièces de rechange d’une garantie de deux ans ! Et pour une intervention professionnelle, chaque pièce est livrée dans son emballage avec toute la visserie et autres connexions nécessaires.
Par ailleurs, le rénové permet d’élaborer des gammes longues plus rapidement, ce qui, sur ce type de pièces «de dépannage», est fondamental pour un taux de couverture optimal : la gamme alternateurs-démarreurs compte en effet quelque 5 000 références, 900 références de compresseurs de clim’, environ 3 500 concernant les étriers de frein, 1 000 pour les pompes de direction, autant pour les crémaillères. Le programme des vannes EGR, plus récent, ne compte pour l’heure que 70 références, mais il devrait, à l’instar des autres, s’étoffer rapidement…
Et pour assurer un taux de service que le directeur commercial pour la France annonce supérieur à 90%, Borg s’appuie sur un tissu de plateformes régionales, pour satisfaire aux impératifs de proximité en local sur ces pièces de dépannage.
La France, qui représente actuellement le deuxième marché du rénovateur danois derrière la Grande-Bretagne, a vu le CA de Borg bondir de 1 M€ en 2008 à quelque 7 M€ l’année dernière. Une hausse qui, au regard de la profondeur de gamme comme du contexte économique et des nouvelles aspirations écologiques, ne devrait pas s’arrêter en si bon chemin !

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (9 votes, moyenne : 3,78 sur 5)
Loading...

À propos de l'auteur

Jérémie Morvan