Pneumatiques : le paradoxe français du pneu hiver…

Selon un sondage Ipsos pour Point S, si 93% des automobilistes estiment que les pneus hiver sont utiles, 63% déclarent toutefois qu’ils ne s’équiperont pas cet hiver…

stockage-pneus-hiver_620

Selon une enquête d’Ipsos réalisée sur internet du 28 octobre au 1er novembre derniers auprès d’un échantillon de 1 104 français pour le réseau Point S, «93 % des automobilistes pensent que les pneus hiver sont utiles si l’on habite dans une région froide connue pour son hiver rigoureux». Reste que derrière ce bon sens, a priori synonyme de business à venir pour les négociants de pneus (hiver), se cache un étonnant paradoxe : les automobilistes sondés déclarent en effet à 63% qu’ils n’entendent pas s’équiper pour la saison froide qui arrive. Le pneus hivers est donc utile… pour les autres !

Seuls 15% des automobilistes déclarent avoir d’ores et déjà l’équipement idoine sur leur véhicule, et 16% déclarent penser s’équiper pour cet hiver. On comprend mieux pourquoi le taux d’équipement du parc français atteint péniblement les 10 à 12%, lui octroyant le bonnet d’âne au niveau européen, derrière un pays comme la Grèce par exemple !

Et pour ceux qui envisagent d’équiper leur voiture, 36 % le feront dès les premières gelées et 30 % dès que la température passera durablement en-dessous de 7°. Autrement dit lors de la traditionnelle ruée vers les ateliers et autres habituelles pénuries de pneus sur certaines dimensions.

Continuer à sensibiliser

«Ce sondage montre bien que de nombreux automobilistes ne sont pas prêts à s’équiper de pneus hiver, estime Christophe Rollet, directeur général de Point S. Certes, l’équipement est plus ou moins utile selon les régions. Mais sur certaines routes et autoroutes, l’équipement devrait être obligatoire. Dans les zones blanches, où les gens ont déjà l’habitude de s’équiper, mais aussi dans l’Est, le Massif central, etc. Dans ces régions froides, il faut pousser les automobilistes, à la fois ceux qui habitent ces régions mais également ceux qui les traversent, à s’équiper. Ils doivent prendre conscience qu’il en va de leur sécurité !»

C’est bien là que bât blesse: les automobiliste associent toujours et encore le pneu hiver au pneu neige… Une question intermédiaire du sondage Ipsos  quant à la perception de l’utilité de posséder des pneus hiver montre en effet une profonde méconnaissance du produit et des dangers : s’il sont certes 93% à déclarer utiles les pneus hiver, ils sont deux tiers (67% exactement) à relier cet intérêt aux seules conditions climatiques. Seulement un quart des répondant estiment cet équipement utile quelles que soient les conditions météo.

Il faut donc continuer à sensibiliser les consommateurs aux bénéfices du pneu hiver en saison froide, poursuivre inlassablement le discours selon lequel en dessous de ces fameux 7° C, les pneus été voient leur gomme se durcir et perdre ainsi en adhérence. Les distances de freinage se trouvent allongées et il y a des risques plus importants d’aquaplaning et de perte de contrôle du véhicule. De leur côté, les pneus hiver permettent un gain de 20 % sur la distance de freinage et leur adhérence au sol est accrue grâce à leur profil particulier, aussi bien sur la neige que la pluie et la boue. Et il ne faut pas oublier qu’il est indispensable de changer les 4 pneus. Si les pneus hiver ne sont montés que sur les roues motrices, cela n’améliore que les performances au démarrage mais ni dans les virages, ni au freinage.

Le sondage montre bien sûr des disparités dans les réponses selon les régions ; mais une bonne nouvelle au moins vient tempérer ce triste constat : les jeunes automobilistes (tranche d’âge 18-34 ans) se révèlent plus sensibilisés à l’utilité de s’équiper en pneus hiver que leurs ainés (plus de 60 ans).

Barrières levées

Au-delà de la méconnaissance du produit, divers facteurs viennent perturber la hausse du taux d’équipement du parc. Avec en premier lieu le fait que le client ne voit dans le montage de nouveaux pneus qu’un investissement supplémentaire. Or, équiper son véhicule de pneus hiver pendant la saison froide, c’est aussi préserver ses enveloppes été durant cette période.

Ensuite, la problématique du stockage. Bien connue – et solutionnée – dans les zones blanches, où les automobilistes sont logiquement plus enclins à s’équiper en pneus hiver, cette barrière à l’achat des pneus hiver est aujourd’hui résolue par bon nombre de centres qui proposent une prestation de stockage des roues complètes. Chez Point S, 175 points de services disposent ainsi du label Gardiennage Confiance élaboré par le Syndicat des professionnels du Pneu (SPP).

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore de votes)
Loading...

À propos de l'auteur

Avatar