Actualités Réseaux Groupe Doyen

Convention API et 123 AutoService: croître et embellir

Réunis par Doyen en convention à Opio (06), les réseaux de 62 distributeurs API et de 133 réparateurs 123 AutoService ont affiché leur volonté de croître et embellir. Croître en nombre bien sûr, puisqu’ils ont tous deux la volonté d’atteindre une taille nationale. Et embellir en compétences, en offres comme en services…

Sous le soleil d’Opio, la convention commune avec les réparateurs 123 AutoService, les distributeurs API découvraient des chiffres plutôt encourageants pour les deux enseignes du groupe Doyen.

Avec une progression du chiffre d’affaires moyen de +2,7% sur les 6 premiers mois 2019, la dynamique d’API semble en effet plutôt bonne. D’autant que le baromètre I+C du même premier semestre 2019 constatait, lui, une tendance nationale neutre en réparation tous canaux confondus et négative (-2,8%) chez les distributeurs. «Sur un marché en recul, le réseau API progresse de près de 3%», s’est réjoui Jean-Baptiste Albouy, directeur de Doyen Auto France.

Le grand écart entre pièces techniques et MDD

Autre motif de satisfaction : la croissance record des ventes de pièces techniques dans l’enseigne. Avec +20% au 1er semestre, elles ont tiré l’activité du réseau, juste devant la belle progression de la marque de distribution Requal (+14%).

API semble donc réussir ce grand écart d’actualité chez tous les réseaux de distribution, qui doit permettre de conjuguer volumes et marges aux deux extrêmes du marché. Aujourd’hui, la distribution doit être en effet à la fois capable de proposer, en haut, les pièces à forte valeur unitaire et forte marge qui découlent des évolutions technologiques les plus récentes, tout en sachant déployer, en bas, une MDD qui permette de servir des demandes massivement inspirées par un pouvoir d’achat incertain, donc au bon ratio marges/prix de vente. Car au milieu, API n’a pas pu échapper à un moins satisfaisant -1% en pièces de grandes ventes, même s’il se consolera en le comparant au -3,5% que constatait la Feda au 1er trimestre dernier.

La technique, clé de croissance
Jean-Baptiste Albouy, directeur Doyen-Auto France

Jean-Baptiste Albouy, directeur Doyen-Auto France.

La preuve en tout cas que «les pièces techniques sont au cœur de notre croissance», confirme J.-B. Albouy. Les gammes de pièces liées aux grandes évolutions techniques, mais aussi à la nouvelle législation du contrôle technique, sont donc régulièrement complétées. C’est le cas par exemple des turbos, en neuf comme en échange standard ; mais aussi des FAP, des catalyseurs, des débitmètres…

Parallèlement, la montée en compétence technique concerne aussi les réparateurs 123 AutoService. La plateforme API Drive, déjà déployée par Doyen en Belgique, permet aux réparateurs de bénéficier de modules alliant formations, hotline, infos techniques et diagnostics. Ce service, facturé 99 €/mois, est également mis à la disposition des autres clients réparateurs. Le nouveau DMS MRoad de EBP Méca est également référencé et proposé, en réponse à la demande des réparateurs insatisfaits de la solution actuelle….

Au travers des API, l’accompagnement d’équipementiers classés «Fournisseurs API First» (Contitech, Knech, Luk, Purflux et TRW) accompagnent de plus en plus les réparateurs en formations, en profondeurs de gammes et en animations des familles-clés comme les kits de distribution, la filtration, le freinage ou l’embrayage.

Quant à la MDD Requal, elle se renforce pour proposer 4 000 références qui ciblent autant que possible des lignes à potentiel et porteuses. API souhaite d’ailleurs travailler la notoriété de Requal pour en faire un véritable label, servi par un plan de communication renforçant la notoriété – donc la visibilité – de la marque. Requal représente 10% des achats d’API ; elle en pèsera 20% en 2022, planifie l’enseigne.

Ambition conjointe API et 123 AutoService

API atteint aujourd’hui 62 sites, soit 25% de l’objectif de maillage national qui reste fixé à 250 implantations. Pour accélérer son déploiement, l’enseigne de distribution s’organise pour pouvoir ajouter la conversion de distributeurs existants à sa stratégie initiale de création de sites ex nihilo, en incluant d’ailleurs les concessionnaires soucieux de diversification pièces. Ils sont déjà 4 à avoir créé ou racheté un site API. L’enseigne se fait plus également plus séduisante avec une nouvelle stratégie de RFA (remises de fin d’année) permettant d’espérer 10% du CA.

En misant à la fois sur les multi-investisseurs – 35 détiennent les 62 sites – et le recrutement de petits distributeurs indépendants comme de concessionnaires conscients d’avoir besoin d’une enseigne, Doyen compte bien voir API progresser encore au rythme de 10 créations par an.

Mécaniquement, cette croissance accompagnera celle de 123 AutoService qui boucle en l’occurrence une belle année avec 25 adhérents supplémentaires : chaque création d’un nouveau site API augure de recrutements de réparateurs 123 AutoService…

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié.


*


*

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (4 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

À propos de l'auteur

La rédaction