Point S

Il n'y a pas que dans la distribution traditionnelle que les salons se digitalisent. La preuve : le Point S Forum s'est également tenu en ligne du 7 au 30 septembre derniers et a permis d'enregistrer 1 460 commandes auprès de quelque 70 partenaires, pour un chiffre d'affaires total de 5 millions d'euros.
Tribunes libres Ch. Rollet, DG de Point S
Après une récente tribune sur la concurrence déloyale du e-commerce, Christophe Rollet, DG de Point S, revient sur le dossier de la fermeture de Bridgestone Béthune. En soulignant que si l'entreprise japonaise ferme, c'est d'abord sous la pression d'une fiscalité française qui selon lui étrangle les entreprises. Et s'il a raison, cela explique le refus de tout plan alternatif...
Tribunes libres Christophe Rollet, DG de Point S
Christophe Rollet nous a habitué à prendre la parole sur des sujets transversaux à l'après-vente automobile. Rien d'étonnant donc à le voir cette fois enfourcher la lutte contre la concurrence déloyale des grands du e-commerce qui bénéficient cette fois encore d'une liberté de commercer quand les petits commerces sont pénalisés par le reconfinement...
A la Une Renaissance
Tout début octobre déjà, les réparateurs avaient discrètement eu la primeur du relancement d'Otop qui les invitait à redécouvrir l'entreprise sur fond d'une promesse renouvelée (« jusqu'à -75 % de remise sur les pièces de marques Premium »). Un mois juste après cette pré-annonce, Point S vient de confirmer officiellement le redémarrage de l'entreprise de distribution phygitale...
A la Une Conjoncture et conjectures
L’Observatoire de Sortie de Crise AM Today a constaté une bonne dynamique sur début septembre. Nous avons donc décidé d’interroger des réseaux leaders de chaque secteur de la réparation multimarque pour en prolonger et en affiner la tendance. Après Fabien Guimard (AD et Autoprimo) au titre des enseignes de distribution, voilà l'analyse de Christophe Rollet, DG de Point S, au titre des enseignes de pneumaticien.
A la Une Prises de parole
Lassés des postures politiques et populistes qui fleurissent sur les décombres sociaux annoncés de l'usine Bridgestone de Béthune, Le DG de Point S -Christophe Rollet- et le président du syndicat des pros du pneu -Dominique Stempfel- viennent de prendre la parole. Pour eux, ce sont les taxes françaises, sociales comme fiscales, qui font fermer les portes de l'usine Bridgestone Béthune et avant elle, de bien d'autres sites manufacturiers en France. Pas la concurrence asiatique ou la surproduction, renforcées par ou nées des confinements sanitaires mondiaux, ce que trop de monde dénonce sans savoir...