Coupe du Monde des CET PSA: Euro Repar Car Service de la partie !

Partagez

Pour sa huitième édition, ces 14 et 15 novembre, la Coupe du Monde des conseillers experts techniques (CET) PSA a opposé huit équipes finalistes issues des réseaux Peugeot et Citroën. Pour la première fois, une place a été faite aux réparateurs Euro Repar Car Service qui ont disputé leur propre Mondial… avant que les réseaux Opel et Vauxhall n’entrent à leur tour dans la danse en 2020 ?

Cette huitième édition de la Coupe du Monde des conseillers experts techniques PSA accueillait notamment une équipe de Peugeot Argentine.

Cette huitième édition de la Coupe du Monde des conseillers experts techniques PSA accueillait notamment une équipe de Peugeot Argentine.

Pour la huitième fois, des référents techniques des réseaux Peugeot et Citroën venus des quatre coins du globe se sont opposés, les 14 et 15 novembre derniers à Carrières-sous-Poissy, dans les Yvelines (78), à l’occasion de la désormais biennale Coupe du Monde des conseillers experts techniques (CET) PSA. Parmi les quelque 15 000 CET que compte le constructeur sur les 36 marchés sur lesquels il est présent et les 53 équipes candidates, huit d’entre elles ont survécu à la drastique sélection (à base de quiz théoriques) effectuée par leur direction nationale et à se qualifier pour la finale en France.

Ainsi, la Norvège, la Pologne, le Maroc, l’Argentine, la Chine et Israël étaient représentées par des CET Peugeot. Les couleurs Citroën, en revanche, étaient portées par des équipes venus du Brésil, d’Ukraine… et encore d’Israël ! En effet, l’équipe israélienne était constituée de trois professionnels issus de garages affichant chacune des trois enseignes que sont Peugeot, Citroën et DS. Car les diverses équipes nationales étaient forcément constituées de trois CET, travaillant généralement pour des établissements différents.

Savoir appliquer les process préconisés par PSA

«La difficulté pour eux étant souvent de travailler en équipe, ils sont nombreux à s’être contactés en amont de l’événement pour se coacher les uns les autres, à distance, explique Mickaël Delaunay, expert conseil organisation après-vente du groupe PSA. Cela a permis de créer de l’émulation entre les membres d’une même équipe, des échanges qu’ils n’ont pas souvent l’occasion d’avoir.» Ceux-ci se sont donc opposés durant deux jours autour de six postes d’évaluation : le moteur à essence, le diagnostic, la gestion d’énergie, la télématique et ses équipements, l’embrayage et ses équipements, les liaisons au sol.

Leur objectif ? Appliquer au plus près des standards PSA les process préconisés par le constructeur et identifier la cause précise des incidents provoqués sur les véhicules des marques du groupe mis à leur disposition. «Car le CET est l’homme clef dans la stratégie après-vente du groupe PSA, souligne Pascal Luchetti, directeur après-vente au sein de PSA Aftermarket. Il est le référent technique de l’atelier et le relais technique des distributeurs : c’est lui le garant de la bonne remise en état du véhicule en sortie d’atelier. PSA veut être le constructeur numéro 1 en qualité de service d’ici 2021 dans tous les pays où nous sommes présents, et nous visons le top 3 dès 2018.»

Les réparateurs Euro Repar Car Service sur le grill !
La pratique sur véhicule était l'une des quatre épreuves auxquelles étaient soumis les réparateurs Euro Repar Car Service.

La pratique sur véhicule était l’une des quatre épreuves auxquelles étaient soumis les réparateurs Euro Repar Car Service.

Déjà évoquée l’an dernier lors de la première édition de la Coupe du Monde des service managers PSA, l’opportunité d’inclure les techniciens Euro Repar Car Service aux compétitions internationales du constructeur a été saisie cette année !

En effet, durant toute la journée du 15 novembre, cinq équipes de deux réparateurs sur les huit pays sélectionnés au départ se sont affrontées lors de la finale de la première Coupe du Monde des réparateurs Euro Repar Car Service. «Nous voulions nous appuyer sur la force de PSA dans l’organisation de ce type de challenges pour mettre en avant le savoir-faire de nos réparateurs», souligne Delphine Lafon-Degrange, directrice de la business unit IAM chez PSA Aftermarket.

L’enseigne Euro Repar Car Service est désormais présente dans 23 pays et forte de plus de 4 000 garages. Mais elle vise encore plus haut et ambitionne d’atteindre les 10 000 établissements de par le monde. Et parmi les cinq équipes participantes, certaines étaient issues de pays où le réseau s’est implanté très récemment.

C’est le cas du Maroc, lancé en juillet dernier seulement, qui compte huit garages et une équipe marocaine déjà au rendez-vous, ce 15 novembre, à Carrières-sous-Poissy ! La Turquie, qui compte 10 garages et où le réseau s’est lancé en décembre 2017, était présente elle aussi avec une équipe. Idem pour le Brésil, qui compte 80 garages Euro Repar Car Service depuis 2016 et qui a pu envoyer un duo de réparateurs concourir à l’événement.

Quatre épreuves au programme pour les hommes en orange

Seuls représentants du Vieux Continent, l’Espagne –qui compte 730 garages– et la France (1 430 garages) ont eu fort à faire pour contenir l’enthousiasme des nouveaux venus dans le réseau multimarque.

Les participants ont, en effet, été opposés sur quatre épreuves différentes, disputées en équipe, en complémentarité ou en individuel, selon le type d’épreuve : réception client, pratique sur véhicule, marketing commercial, digital. Ces épreuves avaient pour objectif d’évaluer les réparateurs sur différents domaines de compétences en lien avec les exigences de leur métier ainsi qu’avec le contenu de la licence Euro Repar Car Service. « Cette Coupe du Monde répond à l’objectif de fédérer les collaborateurs de l’enseigne autour de la notion d’appartenance à une même famille », estime Delphine Lafon-Degrange.

«Ces événements sont importants pour valoriser l’activité de nos conseillers experts techniques et de nos réparateurs multimarques, ainsi que pour animer le réseau, car nous manquons de techniciens partout dans le monde, révèle Pascal Luchetti. Les métiers manuels et l’apprentissage technique ont connu un passage à vide de plusieurs années, or nos parcs de véhicules se sont remis à croître et nous avons grand besoin de productifs pour l’entretenir en cohérence avec nos objectifs élevés. Nous devons faire en sorte que la filière apparaisse comme pourvoyeuse d’emplois qualifiés et de perspectives de carrière.»

Opel et Vauxhall inclus dans la prochaine édition ?

Le groupe PSA ayant repris les marques Opel et Vauxhall à General Motors il y a moins de deux ans, il ne saurait tarder que les experts techniques des deux réseaux aient aussi droit de participer à la Coupe du Monde des conseillers experts techniques.

«Mais la différence en termes de produits et de process complique encore l’équation, reconnaît Pascal Luchetti. Nous devons d’abord faire en sorte que le parcours qualifiant des mécaniciens pour les faire devenir conseillers experts techniques soit aligné sur les mêmes standards que ceux auxquels nous soumettons les collaborateurs des réseaux Peugeot, Citroën et DS.» Rendez-vous à la prochaine édition, donc. Enfin, peut-être…

Une Renault Twingo devant un hall d'accueil Euro Repar Car Service reconstitué dans l'entrée du Centre international de formation PSA : l'illustration parfaite de la place prise par le multimarquisme dans la stratégie du constructeur.

Une Renault Twingo devant un hall d’accueil Euro Repar Car Service reconstitué dans l’entrée du Centre international de formation PSA : l’illustration parfaite de la place prise par le multimarquisme dans la stratégie du constructeur.

Note de l'article
1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (1 votes, moyenne : 5,00 sur 5)
Loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*